Allocation unique, non assurée, de 1,9% en mars 2006

13.12.2005

Discussions salariales du 1er décembre 2005

 

Allocation unique, non assurée, de 1,9% en mars 2006

 

Le conseiller fédéral Hans-Rudolf Merz s’est prononcé pour une allocation unique au personnel de la Confédération, non assurée, de 1,9 %, payable en mars 2006. Pour garaNto, il s’agit là d’un résultat tout à fait insatisfaisant ! Cela signifie dès lors que garaNto, à l’instar des autres associations/syndicats rattachés à la CNPC, devra tout mettre en œuvre pour arriver à la concrétisation en 2007 de l’engagement formel fait il y a une année de l’octroi de la totalité de la compensation du renchérissement accumulé, y compris son assurance ordinaire. Ce principe s’applique également au renchérissement sur les rentes qui, une fois de plus, n’a pas été octroyé !

 

Giordano Schera

 

Depuis le 1er janvier 2005, les salaires du personnel de la Confédération sont gelés au niveau du maximum de la classe de traitement correspondante. Depuis lors, on opère avec des allocations uniques non assurées, versées à chaque fois au mois de mars. Le renchérissement accumulé depuis 2004 est à incorporer en 2007 au gain assuré en primauté des cotisations. Cette manière de procéder correspond au paquet ficelé lors des négociations salariales d’août 2004 entre les partenaires sociaux (associations/syndicats du personnel de la Confédération et Conseil fédéral). Tout cela était et est encore lié à la condition que les modalités afférentes au changement de primauté auprès de la caisse de pensions Publica ne soient pas aggravées.

 

Dans l’intervalle, nous avons appris que :

  • le Conseil fédéral aspire à un changement de primauté auprès de Publica pour lequel la personne assurée aura à débourser davantage, … alors qu’elle recevra moins qu’aujourd’hui ;
  • le Conseil fédéral n’a pas pu faire passer au Parlement le « paquet salarial » précité. Au contraire, « grâce » à l’intervention d’un ancien directeur général des douanes du nom de Hans Lauri (conseiller aux Etats, UDC Berne), le Parlement a réduit la masse salariale du personnel de la Confédération pour 2006 à 2008 de 50 millions de francs par année !

 

Dès lors, l’allocation de mars 2006 se voit réduite de 0,5 pour cent, passant de 2,4 à 1,9 pour cent. Ainsi et par deux fois, le Conseil fédéral a manqué à sa parole. En outre et en ce qui concerne les discussions salariales, garaNto et les autres associations/syndicats de la Communauté de négociation du personnel de la Confédération (CNPC) ne furent pas écoutés quand ils voulaient l’incorporation dans l’allocation de mars 2006 d’une composante sociale sous la forme d’un montant fixe de base correspondant au maximum de la 11ème classe de traitement. Ainsi, les 5’100 collaboratrices et collaborateurs qui travaillent actuellement à la Confédération, rangés entre la 1ère et la 11ème classe de traitement, auraient reçu un montant de Fr. 1'430.- en tant qu’allocation brute de mars. Et quand on pense que cette proposition sociale n’aurait coûté que 4 « pauvres » millions de francs supplémentaires à la Confédération … !

garaNto et les autres associations/syndicats de la CNPC mettront dès lors tout en œuvre pour qu’en 2007 et au moment du changement de primauté auprès de Publica, la totalité de la compensation du renchérissement accumulé, y compris son assurance ordinaire, passe la rampe et se trouve dès lors concrétisée. Dans un document de travail correspondant de l’Office fédéral du personnel (OFPER), on prévoit pour 2008 un indice de renchérissement de l’ordre de 4,5 pour cent. Nos revendications s’appliquent également à la compensation du renchérissement sur les rentes qui, une fois de plus, n’a pas été octroyée !

 

 

Retour

 


Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire de Garanto


GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg