Âpre combat contre le démantèlement à froid

Augmentation de l’âge de la retraite anticipée des gardes-frontières, baisse massive des rentes de la caisse de pension, nouveau règlement de la rente transitoire et adaptations du système salarial n’augurent pas un été facile

Ces prochaines semaines, des décisions seront prises quant aux axes prioritaires, avec la menace de devoir accepter des péjorations des conditions de travail.

Le Conseil fédéral discute en ce moment d’une adaptation de l’âge de la retraite des catégories de personnel particulières concernant en particulier les gardes-frontières. La retraite anticipée doit être repoussée de deux ans de 60 à 62 ans. Pour Garanto, c’est impensable! Lors de la séance de discussion du 15.02.2017, le Conseiller fédéral Ueli Maurer a exprimé de la compréhension pour cette position. Mais il n’a pas la majorité au Conseil fédéral, raison pour laquelle toutes les associations du personnel de la Confédération ont écrit une lettre à chaque Conseiller fédéral pour exposer nos arguments. Lors de la consultation des offices, Garanto et la CNPC ont renforcé cette position et exprimé leur incompréhension qu’une nouvelle hausse soit discutée avant l’entrée en vigueur de l’augmentation de l’âge de la retraite de 58 à 60 ans le 01.01.2018. Le travail de lobbying auprès des Conseillers fédéraux bat actuellement son plein.

Adaptation du système salarial

Les négociations avec le DFF sur les adaptations du système salarial ont débuté fin avril. Différentes variantes existent. Il s’agit de l’aménagement de la progression salariale, mais aussi du système des allocations de résidence apparaissant dépassé. En 2014 déjà, Garanto a identifié la nécessité d’agir avec une proposition de congrès. Avec les autres associations du personnel de la Confédération, nous nous battons pour une intégration complète des allocations de résidence, car elles sont une composante salariale et pour les bas salaires représentent jusqu’à 10% du salaire de base. Nous nous engageons aussi pour une meilleure progression salariale. Les adaptations doivent être neutres du point de vue des coûts, et ne doivent pas conduire à de nouvelles économies dans les crédits destinés au personnel. Le Conseil fédéral doit se prononcer encore avant les vacances d’été sur les axes à suivre.

Nouveau règlement de la rente transitoire

Un nouveau règlement de la rente transitoire a été décidé avec le programme de stabilisation. La Commission des finances du Conseil national voulait entièrement biffer la participation de la Confédération, ce qui a provoqué une levée de boucliers de la part de toutes les associations du personnel de la Confédération, qui ont écrit une lettre aux conseillers nationaux et conseillères nationales (Garanto en a parlé).

Le succès ne s’est pas fait attendre: le parlement a renoncé à une telle décision. Nous regrettons qu’une péjoration ait tout de même été acceptée. La nouvelle clause prévoit que la Confédération peut participer à la rente transitoire. Cette formule potestative doit maintenant être traduite dans l’ordonnance. Garanto s’engagera pour une solution accordant une rente transitoire à un maximum de personnes.

La Confédération doit accomplir sa part

Les caisses de pension ressentent la situation financière difficile persistante et doivent réagir. Raison pour laquelle la Commission de la caisse Publica a décidé fin mars d’abaisser en janvier 2019 le taux technique et donc aussi le taux de conversion. Sans contre-mesures, les pertes attendues pour les assuré-e-s actifs s’élèveront à environ 11% de leurs prestations de retraite future.

Avec les associations du personnel de la Confédération, Garanto exige que l’employeur assume sa responsabilité et demande au Conseil fédéral d’engager un montant considérable au budget 2019 et au parlement d’accorder les moyens financiers nécessaires.

Garanto et les associations du personnel de la Confédération ne sont pas disposés à avaler les péjorations proposées. L’unanimité de nos avis est un atout, mais cette unité ne suffira pas. La pression du personnel de la Confédération sera nécessaire pour éviter ces démantèlements annoncés, raison pour laquelle nous préparons maintenant déjà des actions.

SSP / Heidi Rebsamen

Retour

 

Rollator-Grenzwaechter_.jpg

Assemblée extraordinaire des gardes-frontière à Olten, MA 5 sept. 2017, 11h - 14h

Centre culturel Schützi à Olten (près de la piscine, 10 minutes à pied de la gare d’Olten): Contre l'augmentation de l'âge de la retraite à 65 ans! Discussion sur des mesures et actions contre la décision du Conseil fédéral.

Kulturzentrum Schützi, Olten
Kulturzentrum Schützi, Olten

GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg

Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus