Des réformes et des élections importantes nous attendent au congrès

Le comité central (CC) a entre autre approuvé les propositions à l’intention du congrès   et pris connaissance d’une nouvelle candidature au poste de président central. En bref, les affaires les plus importantes :

 

Réforme CP et congrès

La secrétaire centrale Heidi Rebsamen a présenté et commenté au CC les derniers préparatifs concernant l’importante réforme de la conférence des présidents (CP) et du congrès. Le CC a approuvé ensuite sa proposition à l’intention du congrès avec les modifications des statuts nécessaires à la clef. Désormais, le congrès devra se tenir tous les quatre ans au lieu de deux jusqu’ici et s’occuper principalement d’élections, de modifications des statuts et d’affaires stratégiques. Tous les ans, devra se dérouler une assemblée des délégués (AD) avec 22 délégués des sections ayant le droit de vote et, comme c’était déjà le cas jusqu’ici au congrès, avec le CC n’ayant, lui, pas le droit de vote.

 

Pour la première fois, deux candidatures…

Le CC a pris connaissance de la candidature de la section Berne intervenue dans les délais : le président de section Angelo Ries fait acte de candidature pour le poste de président central, à l’instar de Roland Liebi (section Suisse du Nord-Ouest), président central ad interim actuel. Roland Liebi a confirmé maintenant son intention de manière officielle également devant le CC. Ainsi et pour la première fois de son histoire, Garanto comptera deux candidats au poste de président central.

 

…et un « revenant »

Après une interruption de deux années, Bernd Talg pose à nouveau sa candidature pour le comité central. Par de vifs applaudissements lors de l’AG de la section Rhin, l’ancien vice-président a été élu en tant que candidat, tout comme le caissier central  Mike Leuenberger.

 

Opposition croissante à la suppression

La secrétaire centrale Heidi Rebsamen a également transmis au début du mois de mars entre autre aux cantons, communes et organisations économiques,  la prise de position au DFF marquée du sceau du refus de Garanto face au « Programme de stabilisation » de la Confédération. Dans plusieurs régions frontalières de l’Allemagne, l’opposition croît contre des fermetures de douanes. Le 4 mars 2016 à Romanshorn, quelques chefs de file de Garanto ont pris part à une assemblée de protestation ayant rassemblé 150 personnes, organisée par les PLR régionaux. On y trouvait des personnalités des autorités, du monde politique et de l’économie. Le 6 avril 2016, une délégation de Garanto participera également  aux protestations du côté allemand contre des fermetures de douanes. En coulisses et dans d’autres régions frontalières, il semblerait aussi qu’une opposition est en train de prendre forme.

 

Lutte contre le frein à la progression du salaire

En accord avec la Communauté de négociation du personnel de la Confédération (CNPC), Garanto poursuit sa lutte contre la diminution de moitié unilatérale de la progression salariale, non négociée avec les associations du personnel. La CNPC proposera au conseiller fédéral Ueli Maurer, nouveau ministre des finances, de renoncer à cette mesure superflue. Les entretiens préalables des associations du personnel de la Confédération avec le nouveau chef du DFF auront lieu le 24 mai 2016.

 

Fusions de bureaux de douane

Pendant ce temps, la planification pour d’autres fermetures, respectivement fusions de bureaux de douane se poursuit. Cela ne saurait conduire pour les employés uniquement à des trajets prolongés pour se rendre au travail, mais nivèle aussi et de manière accrue les hiérarchies, ce qui a également pour conséquence un nouvel amoindrissement des possibilités d’avancement et de perspectives pour les employés.

 

Collaboration avec la FSFP

Le président central a.i. Roland Liebi – représentant Garanto dans un groupe de travail commun avec la Fédération suisse des fonctionnaires de police  (FSFP) – et le chargé de l’information Oscar Zbinden donnèrent brièvement des informations sur la collaboration en vue avec la FSFP en ce qui concerne des contrats collectifs. On disposera bientôt d‘une nouvelle offre favorable pour des appartements de vacances en Suisse et à l’étranger et, probablement, de rabais sur des voitures neuves.

 

Contre l’initiative « vache à lait »

La secrétaire centrale Heidi Rebsamen a discuté avec le CC les dangers de l’initiative  « vache à lait ». Si l’initiative allait être acceptée dans les urnes, cela aurait des répercussions catastrophiques sur les finances de la Confédération. Chacun peut soi-même déduire ce qui en résulterait pour le ménage financier de la Confédération.

 

La prochaine séance du CC aura lieu le 13 mai 2016 à Berne.

 

Oscar Zbinden, chargé de l‘information

Retour

 


Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire de Garanto


GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg