Éclaircissements grâce à Garanto

Écho du communiqué de Garanto du 25.08.2016 sur le CF Maurer / Cgfr TI

Beaucoup d’agitation et beaucoup d’émotion : notre communiqué de presse du 25.08.2016 (« CF Maurer, veillez enfin à la transparence et donnez des informations au public ! ») a trouvé un grand écho, majoritairement positif, aussi bien dans les médias que dans le public. Le meilleur : le conseiller fédéral Ueli Maurer a immédiatement rompu son silence et enfin contredit les reproches adressés au Cgfr à cause de la problématique de la migration et des réfugiés au Tessin. Nous sommes reconnaissants envers le chef suprême du personnel de la Confédération de s’être finalement rangé clairement derrière nos gardes-frontière. Cependant, les paroles ne coûtent rien : nous attendons que des actes suivent et que le conseiller fédéral Maurer se prononce contre le « programme de stabilisation » inutile et les réductions dangereuses à la douane.

 

À partir du début du mois d’août, Garanto a reçu toujours plus de demandes de la part des médias voulant savoir si une modification de la pratique en matière de politique des réfugiés et de l’asile était intervenue à la frontière suisse. Garanto ne savait rien à ce sujet. Pour apporter de l’eau au moulin de l’agitation, le directeur de la police tessinoise, M. Norman Gobi, ne fut pas le dernier en déclarant entre autre dans le « Sonntagszeitung » que des requérants d’asile auraient été renvoyés. Par la suite, il relativisa cette assertion, mais, simultanément, les reproches adressés au Cgfr se multiplièrent, notamment de la part d’Amnesty International et de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés. Toutefois, une prise de position du conseiller fédéral Maurer faisait défaut.

 

Le Cgfr courait le risque de devenir toujours plus le bouc émissaire, ce que Garanto ne voulait pas tolérer plus longtemps. Notre communiqué du 25.08.2016 fut largement repris : le « Tagesanzeiger » a reçu 464 commentaires en peu de temps, en grande majorité positifs. La secrétaire centrale et le président central ont donné plusieurs interviews. Ces derniers et les prises de position du conseiller fédéral Maurer à partir du 26.08.2016 ont conduit à un éclaircissement, tout en calmant les esprits. Le 29.08.2016, le conseiller fédéral Maurer exprima sa gratitude aux collaboratrices et collaborateurs à la frontière pour leur engagement et leur conscience du devoir.

 

Le 30.08.2016, à l’occasion d’une conférence de presse au Tessin, le commandant de la région TI du Cgfr donna également des informations exhaustives sur le travail du Cgfr : le 03.08.2016, le directeur général des douanes et le chef du Cgfr s’exprimèrent aussi devant le Groupe PS du Palais fédéral. Ces deux personnes, ainsi que le Secrétaire d’État Mario Gattiker, directeur du Secrétariat d’État aux migrations (SEM), veulent également donner des informations aux parlementaires fédéraux en date du 13.09.2016.

 

Les gardes-frontière et les douaniers ne sauraient cependant vivre de louanges justifiées et de belles paroles. Garanto et la Communauté de négociation du personnel de la Confédération (CNPC) attendent maintenant une profession de foi concrète du chef suprême du personnel en faveur de ses employés. Il bénéficiera à ce propos de la meilleure des occasions, lors des négociations salariales avec les associations et syndicats du personnel, ainsi que dans le cadre des débats budgétaires, même si cela doit coûter quelque chose !

Oscar Zbinden / Heidi Rebsamen


Écho des médias sur le communiqué de Garanto du 25.08.2016, liste-lien : www.garanto.ch – Médias – Médias 2016.


 

Retour

 


Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus

GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg