Egalité de traitement avec les instructeurs!

04.12.2018

Chers et chères membres,

La décision du Conseil fédéral de raccourcir la période transitoire pour la retraite à 65 ans nous préoccupe. Garanto a profité du congrès de l’USS pour dire son mécontentement au Conseiller fédéral Alain Berset après son intervention. Le CF Alain Berset a fait preuve de compréhension envers nos préoccupations. Il a demandé à Garanto de s’adresser directement au DFF. Selon lui, la réunion du 30 novembre n’a pas donné lieu à de grandes discussions, mais la décision a été prise rapidement. Garanto a été informé de la brièveté de la période transitoire, mais s’est à chaque occasion prononcé en faveur de la solution minimale 45/18 en soulignant qu’une solution moins bonne n’était pas praticable. Malheureusement, nous ne connaissons pas le rôle joué par le Directeur général des douanes dans cette affaire. S’est-il aussi engagé pour les jeunes gardes-frontières?

Le même jour, le DDPS a communiqué de manière beaucoup plus détaillée. Nous exigeons donc l’égalité de traitement, ce qui signifie

  • 23 années de service, y compris la formation professionnelle initiale
  • Une indemnisation pour la prolongation de la durée de vie active

Maximum une demi-rente transitoire (environ CHF 70’500) sera versée, car désormais en cas de retraite anticipée, l’employeur ne couvrira plus que 50% des coûts de la rente transitoire en moyenne. Le calcul doit être pondéré par le nombre d’années de service. Le montant maximal doit être payé après 22 ans de service, avec une réduction de 4,5% pour chaque année de service manquante.

  • des jours de compensation supplémentaires pour contribuer à la meilleure conciliation des vies privée et professionnelle, et en contrepartie de l’augmentation du stress physique et psychologique.
  • Garanto veut être impliqué dès le début dans les travaux de la révision de l’ORCPP.

Ces exigences sont présentées aujourd’hui encore au DFF.

Retour