Évaluation personnelle et évolution négative du salaire

20.12.2011

Pour l’AFD, l’évaluation du personnel est plus qu’un simple outil de gestion permettant de motiver ses employés à l’aide d’incitations pécuniaires. L’Administration fédérale des douanes a une mission : attribuer le plus grand nombre possible de notes 2, et, à partir de cette année, punir, même à coups de diminutions de salaire. Cette politique ne passe pas bien auprès des personnes concernées et du syndicat. Notre critique à l’encontre de l’AFD s’articule autour des quatre points suivants.

Quotas: garaNto n’est sur le principe pas opposé aux évaluations 2. Dans certains cas, celles-ci sont défendables. Mais le syndicat rejette clairement des quotas oscillant entre 15 % et 25 %, tels qu’ils sont visés notamment par le Cgfr. Des évaluations correctes et des quotas aussi élevés s’excluent mutuellement.

Décisions collectives: sont compétents pour les évaluations personnelles les supérieurs hiérarchiques directs. Or, leur marge de manœuvre est restreinte en matière d’appréciation globale à la fois par l’intervention anticipée du supérieur du grade immédiatement plus élevé et par les directives émanant de l’autorité de nomination (DGD, DA, cdmt rég). Ainsi, l’évaluation du personnel se mue en décision collective non compatible avec le système.

Comparaisons horizontales: l’AFD attache une grande importance aux comparaisons horizontales avec les autres employés exerçant une fonction similaire. Mais ce critère ne revêt un caractère impératif que dans le cas du respect de quotas, soit uniquement à l’échelon d’évaluation 4. Or, des comparaisons horizontales sont effectuées tout de même aux autres échelons. Elles servent à relativiser, voire à déclasser de bonnes prestations. Si déjà l’AFD accorde une telle importance aux comparaisons horizontales, pourquoi donc ne s’oriente-t-elle pas en fonction des valeurs de référence des autres secteurs de l’administration fédérale?

Salaire négatif: garaNto rejette l’évolution négative du salaire pour deux raisons. Primo celle-ci ne permet pas d’atteindre l’objectif visé, mais déconcerte les agents concernés, voire les démotive. Sont en outre désorientées les personnes en passe de recevoir une note 2. Secundo l’évolution négative du salaire suggère que l’évaluation en 2 vient sanctionner l’insuffisance des prestations.

Pour autant, garaNto n’est pas opposé à des mesures incitatives, mais elles doivent être constructives et judicieuses. Il faut résister à la tentation de voir le salaire négatif comme une panacée. Qui ne connaît un-e collègue susceptible de s’impliquer davantage?  Il n’y a là rien de nouveau. Mais ce qui est nouveau par contre, c’est le fait que l’AFD soumette les appréciations en 2 (surtout) à une suspicion générale avec des conséquences financières à la clé.

Les syndicats n’étaient guère enthousiasmés par le passage au „salaire lié aux prestations“, loin de là ! Entre-temps, il nous a bien fallu nous accommoder de la chose. L’AFD, de son côté, a toujours du mal avec le nouveau système, tout se passant comme si elle n’arrivait pas à se détacher de l’ancien. À défaut de pression tant à l’interne qu’à l’extérieur, l’AFD – et c’est fort regrettable – ne modifiera pas sa pratique.

André Eicher, secrétaire central

Retour

 


Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus

GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg