Garanto d’abord et au tout premier plan !

À la fin septembre et à la mi-octobre, Garanto a protesté à Zurich et à St-Gall contre les fermetures de bureaux de douane. Dans sa lutte contre la suppression de postes et de prestations de services, Garanto collabore également avec des représentants des milieux économiques, des cantons et des communes.

 

Les signes du mécontentement à Zurich et particulièrement à St-Gall sont impressionnants. En effet, à cause des programmes d’économies de la Confédération, ce ne sont pas seulement les personnes menacées de chambardements qui souffrent de la situation, mais aussi l’économie, particulièrement les petites et moyennes entreprises, et bientôt également la population, victime de lacunes plus graves dans la sécurité.

 

La première manifestation de protestation du 29 septembre 2015 devant le bureau de douane de Zürich-Altstetten avait déjà fait forte impression : plusieurs dizaines de collègues ont joué là cartes sur table et protesté contre la décision de fermer le bureau de douane.  Les esprits étaient également frappés de voir que le « Team spirit » et la solidarité étaient devenus perceptibles. Le gros des protestataires était naturellement constitué par les personnes touchées de l’endroit. En outre, des collègues d’autres sections de l’arrondissement des douanes se sont aussi montrés solidaires. Les collègues de Zürich-Altstetten ne sont pas seuls dans leur combat. Ce mouvement de résistance de Garanto à Zurich n’est pas resté sans écho dans les médias.

 

La deuxième manifestation du 14 octobre 2015 fut également impressionnante : à Saint-Gall et une fois de plus, des douzaines de collègues démontrèrent leur opposition à la suppression possible des bureaux de Saint-Gall, Romanshorn (TG) et Buchs (SG). Là aussi, le soutien apporté par d’autres personnes concernées, précisément de l’économie, entre autres par la Compagnie suisse de navigation sur le Lac de Constance ainsi que par des représentants des autorités de cantons et communes fut très bon. Ces derniers se sont exprimés de manière claire dans les médias régionaux sur leur rejet de la suppression entraînant de faibles économies pour l’AFD et la Confédération, mais également de fortes conséquences au plan des coûts pour l’économie.

 

En outre et lors de ces deux actions, des représentants des Unions syndicales locales louèrent l’opposition résolue de Garanto contre le démantèlement général du Service public, tout en garantissant leur soutien. Le président de l’Union syndicale suisse (USS) et conseiller aux États du canton de Saint-Gall, respectivement candidat à sa réélection, Paul Rechsteiner, a assuré chaque fois sur place les collègues de la solidarité dans leur lutte pour le maintien des bureaux de douane et des postes de travail des douanières et douaniers.

 

Quoique tout cela ait bien débuté, la lutte vient à peine de commencer !  En effet,  elle continue, en l’occurrence le 4 novembre 2015, par la manifestation nationale de protestation et la remise de la pétition des associations du personnel de la Confédération. De ce fait : toutes et tous à Berne !

 

Oscar Zbinden, chargé de l’information Garanto


Cf. nos communiqués du 29.09.2015 et du 14.10.2015


Retour