Genève réclame des renforts civils

26.05.2011

Mesures d’urgence : au tour de la douane civile

 

 Les mises en garde réitérées de garaNto sont devenues réalité : après le Cgfr, c’est maintenant la douane civile au bout du lac qui est tombée en sous-effectif, notamment du côté des spécialistes de douane. Et la situation va empirer.

En effet, même si la Direction générale des douanes et les responsables politiques agissent à présent avec célérité et résolution et dépêchent immédiatement les renforts civils dont Genève a besoin, la pénurie de personnel va s’aggraver d’ici à 2013.

 Lundi 9 mai, une délégation garaNto s’est rendue à l’aéroport de Cointrin. Sur place, le directeur d’arrondissement Jérôme Coquoz et une partie de son équipe de direction ont reçu le président central, le secrétaire central et la présidente de la section Romandie du syndicat et leur ont expliqué la situation en matière de personnel régnant au 3e arrondissement des douanes en prenant l’exemple de l’aéroport. Quintessence : l’arrondissement de Genève manque cruellement de spécialistes de douane, dix dès cette année et même entre 20 et 25 à partir de 2012.

 Les principales causes à l’origine de cette sous-dotation sont les suivantes :

  • suppressions de postes consécutives à la réorganisation de diverses inspections de douane (entre 2000 et 2003) et à la mise en œuvre des programmes d’allégement budgétaire (PAB 03 et 04) ;
  • objectifs d’économies découlant des programmes de consolidation budgétaire (PCB 11 à 13) ;
  • blocage de l’engagement de personnel ordonné par Berne et confirmé pour 2011.

 

La nouvelle conception de la formation des spécialistes de douane (de deux ans au total) augmente le volume des tâches imparties aux bureaux de douane (BD) : les spécialistes et les chefs de service sont amenés à consacrer davantage de temps à la formation des aspirants et parfois les besoins des BD en locaux et autres infrastructures se sont accrus.

 

Le manque lancinant d’agents spécialisés au 3e arrondissement ne peut être atténué que par la prise des mesures suivantes:

1. recours temporaire aux engagements en renfort de spécialistes envoyés par  

    d’autres arrondissements des douanes ;

2. encouragement des séjours linguistiques d’agents venant d’autres régions du pays ;

3. intensification du recrutement et  formation d’un nombre suffisant d’aspirants de

    langue maternelle française.

 

Ce mois encore, les dispositions qui précèdent seront proposées par les responsables du 3e arrondissement à la direction de l’AFD. Elles ont le plein soutien de garaNto, qui attend du conseil de direction de l’AFD qu’il adopte effectivement les mesures d’urgences en discussion et qu’il les défende véhémentement auprès du ministère des finances.

 

La solution des problèmes en matière de personnel à Genève comme d’ailleurs à l’échelle du pays tout entier passe par la création des 200 postes – revendiqués publiquement par le syndicat il y a trois ans déjà – et pour la douane civile et pour le Cgfr dans le domaine opérationnel. Tant il est vrai que les situations de pénurie tant redoutées vont augmenter en nombre et en importance et se succéderont à des intervalles toujours plus courts.

Oscar Zbinden, chargé de l’information à garaNto

Retour

 


Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus

GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg