Il faut stopper la hausse des tarifs postaux !

15.09.2014

Le relèvement des tarifs postaux menace l’existence de la presse associative. La Poste doit remplir le mandat que lui confie la loi, à savoir garantir la distribution des journaux régionaux et locaux ainsi que de la presse associative. Cela, en tant qu’aide indirecte à la presse sous forme de tarifs postaux réduits.

 

Mais l’uniformisation du système tarifaire en 2013 a déjà renchéri l’envoi de la presse associative d’en moyenne 6%. Début 2014, la Poste a introduit une nouvelle hausse de ses tarifs d’envoi échelonnée sur trois ans. L’existence de la presse associative se trouve de ce fait menacée, car nombre de journaux ne sont plus en mesure aujourd’hui de supporter des augmentations de leurs coûts pouvant aller jusqu’à 50 %.

 

Dans une lettre ouverte adressée le 3 septembre 2014 à la conseillère fédérale Doris Leuthard, de nombreux journaux et organisations – dont Garanto – demandent à la Confédération d’intervenir auprès de la Poste en faveur de la presse, dont celle syndicale, touchée par la nouvelle hausse des tarifs.

 

USS (03.09.2014)

Retour