Point fort du Congrès 2016: introduction d’une AD et vaste révision des statuts

La conférence des présidents (CP) de mai 2015 a exprimé son embarras face à la structure existante de Garanto. La CP est parvenue à la conclusion de mettre sur pied une réforme structurelle afin d‘obtenir un renforcement de cette instance.

Cette instance devrait donc être mise au bénéfice de véritables compétences. À l’occasion de la séance étendue du comité central (CC) avec les présidents de section du 16 octobre 2015, la majorité des personnes présentes s’est prononcée dans ce sens. Au cours de l’approfondissement de la discussion qui a suivi au sein du CC, une nouvelle variante a vu le jour : l’assemblée des délégués (AD). Les deux propositions furent largement discutées. Le 29.01.2016 et à une forte majorité, le CC s’est décidé pour l’introduction d’une AD avec les compétences correspondantes. Ce sont des réflexions de politique démocratique qui ont présidé à ladite décision.

Les nouveautés principales

1. L’AD a lieu chaque année au cours du 2ème trimestre et obtient de substantielles compétences financières ; l’AD est compétente pour le rapport d’activité du comité comme aussi pour le traitement de propositions des sections. Le CC participe avec voix consultative. Avec le droit de représentation proposé, l’assemblée se composerait de 22 délégués (un délégué pour 200 membres et fraction de ce nombre). Les participants sont les présidents de sections ainsi que d’autres représentants de ces dernières.

2. Le congrès n’a lieu plus que tous les quatre ans et peut se concentrer davantage sur des questions stratégiques. Les compétences suivantes relèvent encore du congrès :

  • élections
  • modification des statuts centraux
  • fixation de la cotisation des membres à la caisse centrale
  • traitement de propositions des sections
  • décision sur des contrats et des conventions
  • décision sur l’adhésion à d’autres organisations.

Une conséquence de cette révision des statuts se trouve être le remplacement de la conférence des présidents par l’AD. Des raisons de politique démocratique ont persuadé avant tout le CC. Cela ne saurait exister en effet que seules sept personnes prennent des décisions sur les finances de la caisse centrale et sur les propositions des sections dans le cadre d’une conférence des présidents renforcée, comme cela avait été primitivement prévu.

Nombreux avantages

Grâce à l’introduction proposée d’une AD annuelle, Garanto hérite d’une instance percutante qui peut réagir de manière rapide et appropriée face aux défis futurs et cela certes dans un délai utile. Par le biais du système des délégués, les décisions interviennent sur une base plus large, car davantage de personnes peuvent prendre part aux discussions, les membres étant ainsi mieux représentés. La plupart des associations et syndicats de l’USS tiennent une assemblée des délégué(e)s qui siège entre les congrès.

Le congrès se verra libéré du ballast constitué par le quotidien. Il pourra se consacrer davantage à des thèmes au contenu plus fort et prendre au premier chef des décisions stratégiques. Les élections, la fixation de la cotisation de membre ainsi que la modification des statuts centraux demeurent cependant dans ses attributions.

Heidi Rebsamen, secrétaire centrale Garanto

Retour