La révision de la LPers doit attendre !

25.02.2010

Commentaire

 

La modification de la loi sur le personnel de la Confédération (LPers) est reportée. Telle est la teneur de la proposition faite par le Département fédéral des finances (DFF) au Conseil fédéral. Ce n'est pas seulement un acte de raison, mais aussi une chance de renforcer la concertation sociale.

 

C'est avec satisfaction que garaNto prend acte de ce nouveau développement. Le projet (superflu) incriminé, enfin, est écarté: l'engagement sans faille de garaNto et des autres associations de „fédéraux" a payé. Le droit actuel du licenciement est sauvegardé.

C'est un succès syndical. Mais pas uniquement. Dans son rapport du 23 octobre 2009 sur la politique du personnel de la Confédération, la commission de gestion du Conseil national (CdG-N) a pressé le Conseil fédéral de renoncer à la révision de la LPers en attendant la formulation d'une stratégie relative à la politique du personnel de la Confédération. Le langage clair de la CdG-N n'est pas resté sans effet : le gouvernement central prend cette recommandation au sérieux et s'attache maintenant à sa réalisation.

Il reste à espérer que le DFF élabore la stratégie en question de concert avec les associations du personnel fédéral, geste qui constituerait une nette revalorisation du dialogue social. Et qui ne serait pas de trop, après les turbulences liées à ce projet de modification de la LPers.

André Eicher, secrétaire central de garaNto

Retour

 

Rollator-Grenzwaechter_.jpg

Assemblée extraordinaire des gardes-frontière à Olten, MA 5 sept. 2017, 11h - 14h

Centre culturel Schützi à Olten (près de la piscine, 10 minutes à pied de la gare d’Olten): Contre l'augmentation de l'âge de la retraite à 65 ans! Discussion sur des mesures et actions contre la décision du Conseil fédéral.

Kulturzentrum Schützi, Olten
Kulturzentrum Schützi, Olten

GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg

Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus