Le CF fait la sourde oreille

18.05.2012

Demandes de postes pour la douane civile

 

 Dans son État des lieux du 12 mai 2010, l’AFD a sollicité 60 postes pour la douane civile, demande que le Conseil fédéral a rejetée. Ce faisant, le gouvernement central brusque l’ensemble du personnel de la douane.

 Petit rappel : la commission de la politique de sécurité du Conseil des États (CPS-E), qui s’était réunie les 16 et 17 janvier derniers, avait fait savoir au Conseil fédéral (CF) qu’elle ne comprenait „pas la position adoptée par le gouvernement à cet égard“ et qu’elle souhaitait de plus amples informations. Saisissant la balle au bond, garaNto avait réitéré ses demandes de postes le 29.02.2012, conformes à celles de l’AFD. Vous trouverez sur notre page NEWS la réponse du 19 avril de la cheffe du DFF à notre syndicat.

OZ

Tais-toi et continue de travailler !

Dans sa réponse du 19 avril dernier concernant les demandes de postes répétées de garaNto en faveur de la partie civile de la douane, Mme Widmer-Schlumpf relève „que l’AFD est à même de s’acquitter de ses tâches avec l’effectif de personnel actuel, grâce à une affectation efficace de ses ressources humaines et matérielles et à ses efforts constants de rationalisation.“

Une telle réponse est plus que décevante. Une fois de plus, on fait comprendre sans détour aux cadres et employés de l’AFD que les besoins du personnel civil de la douane ne pèsent guère aux yeux du Parlement et du Conseil fédéral. À l’exception de garaNto, tout se passe comme si la douane civile n’avait pas de groupe de pression sous la Coupole. À l’évidence, il n’y a que le fric qui compte : aussi longtemps que la „vache à lait“ dénommée douane livre à la Confédération les 23 milliards attendus, notre collège gouvernemental ne bouge pas le petit doigt, même lorsque la nécessité des emplois réclamés par l’AFD est amplement démontrée. Un tel autisme ne devrait-il pas donner à penser à l’AFD, et pas uniquement à garaNto ?

Pour terminer, la ministre du personnel retient dans son courrier que „la position du Conseil fédéral ne saurait en aucun cas être interprétée comme un manque de considération à l’égard des employés de la douane civile“. Nous voulons croire que la conseillère fédérale parle sérieusement, mais sa constatation n’a que peu à voir avec la réalité. On ne suscite pas de la considération à force d’en parler,  le personnel doit  la ressentir dans la vie de tous les jours.

En 2010, faute de moyens financiers, le personnel de la douane et les gardes-frontière n’ont pas touché leurs primes de prestations. Même si cette année-là, comme toujours, les agents concernés ont fourni un travail hors pair, le Conseil fédéral n’a pas voulu – dans l’esprit de consensus à l’helvétique – trouver à titre exceptionnel une solution permettant de verser tout de même les primes en question bien méritées par son personnel. Dans sa pesée des intérêts en présence, ses principes de politique budgétaire l’ont emporté sur la considération due au personnel. Autre grief : depuis longtemps, garaNto presse l’AFD d’appliquer l’évaluation du personnel en gardant le sens de la mesure, à l’image du reste de l’administration fédérale. Pas davantage de soutien à attendre du gouvernement central dans cet autre dossier. Ceux qui trinquent sont les membres du personnel et les cadres moyens et inférieurs, qui se voient contraints parfois d’atteindre des objectifs irréalistes

André Eicher, secrétaire central de garaNto

Retour

 

Rollator-Grenzwaechter_.jpg

Assemblée extraordinaire des gardes-frontière à Olten, MA 5 sept. 2017, 11h - 14h

Centre culturel Schützi à Olten (près de la piscine, 10 minutes à pied de la gare d’Olten): Contre l'augmentation de l'âge de la retraite à 65 ans! Discussion sur des mesures et actions contre la décision du Conseil fédéral. Garanto compte sur toi! Annoncez-vous à aQAHDwYpDggbCAcdBkcKAQ@nospam jusqu’au 16 août !

Kulturzentrum Schützi, Olten
Kulturzentrum Schützi, Olten

Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus