Le directeur général dit non

20.05.2012

 

Reclassement des AssD

Les propositions au Congrès concernant les réévaluations restent d’actualité. Le double refus opposé par le directeur général des douanes (DirGD) à nos postulats relatifs à une meilleure classification des assistants (AssD) et des chefs de service (CS) dans l’exploitation donnera lieu à bien des commentaires au comité central et au prochain congrès.

Vous trouverez la dernière en date (26 mars) des réponses négatives du DirGD à propos des assistantes et assistants de douane ci-dessous.

OZ


Berne, le 26 mars 2012 

 

Assistantes et assistants de douane; reclassement 

Monsieur le Président central,

Mesdames, Messieurs,

 

En réponse à votre proposition du 23 février, je vous communique ce qui suit.

 

Au cours des dernières années, ce ne  sont pas uniquement les tâches des assistantes et assistants qui ont évolué ; en effet, la plupart des descriptions de fonctions ont été révisées. En soi, la modification ou l’extension d’un domaine d’activités et de compétences ne suffisent pas à justifier une réévaluation, même si elles ont eu pour effet d’augmenter quelque peu l’autonomie, la responsabilité ou le degré de difficulté.

 

Les critères déterminants pour l’évaluation d’une fonction (formation requise, étendue du champ d’activité et niveaux d’exigence de l’exploitation, de responsabilité et de risque nécessaires pour l’exécution des tâches) n’ont pas changé notablement et dans la même mesure pour tous les postes d’assistants de douane. Qui plus est, les choses se compliquent du fait que les tâches à accomplir varient d’un endroit à l’autre: des différences non négligeables existent selon le poste de douane et aussi à l’intérieur d’un même bureau entre les divers postes de travail. Pour des raisons d’exploitation, il n’est pas possible de délimiter clairement l’attribution des tâches.

 

Cela étant, je ne vois pour l’instant pas de possibilité d’entrer en matière sur votre proposition. Plus tard, nous pourrions éventuellement examiner s’il n’y aurait pas lieu de regrouper les catégories professionnelles des réviseurs et des assistants de douane. Reste qu’il serait alors aléatoire de penser maintenir la 15e classe de traitement des réviseuses et réviseurs.

 

C’est très volontiers que je saisis l’occasion qui m’est offerte d’exprimer ma reconnaissance et considération au personnel réviseur et assistant, lequel contribue dans une mesure notable à l’atteinte de nos objectifs.

 

Veuillez agréer, Monsieur le Président central, Mesdames, Messieurs, mes salutations les meilleures.

 

Administration fédérale des douanes

Rudolf Dietrich, Directeur général 

  

(Traduction : garaNto)

 

Retour

 


Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus

GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg