Maria Bernasconi nouvelle présidente de la CNPC

08.06.2013

Réunie à Berne le 3 avril 2013, la Communauté de négociation du personnel de la Confédération (CNPC) a élu la conseillère nationale Maria Bernasconi à sa présidence. La Genevoise succède par roulement à André Eicher, secrétaire central de Garanto, qui dirigeait la faîtière des fédéraux depuis 2011.

 

Secrétaire générale de l’Association du personnel de la Confédération (APC) dès 2012, Maria Bernasconi défend depuis de nombreuses années les revendications syndicales du personnel de la fonction publique. „Pas de service public qui ne se sente au service de la population sans conditions de travail de qualité“, a-t-elle déclaré lors de son élection. Or, c’est avec inquiétude qu’elle observe l’accélération des rythmes de travail et l’augmentation de la complexité des tâches de l’administration fédérale. Le personnel est souvent exposé à une forte pression, a encore ajouté la nouvelle présidente de la CNPC.

 

Nouveau représentant de Fedpol

Christof Jakob (sortant), SSP Personnel fédéral, assume la vice-présidence du comité directeur (CD) de cinq membres de la faîtière ; rempilent dans cet organe directeur

André Eicher (Garanto) et Fred Scholl (APC); Peter Dähler y succède à Jean-Pierre Monti, le représentant de l’AP Fedpol décédé l’année écoulée, ou plus précisément à Silvano Infanti,  qui a assuré l’intérim. Le CD fait appel, le cas échéant, à Jorge Serra (SSP Personnel fédéral) en sa qualité de spécialiste de Publica ; mais il n’est pas membre de cet organe et n’a par conséquent pas le droit de vote. Depuis septembre dernier, le secrétariat de la CNPC est dirigé par Dore Heim, de l’USS.

 

S’agissant de la commission de révision des comptes (CRC), Silvio Schenk (Garanto) a été reconduit et Uwe Mehrwald (APC) y fait son entrée. Après la modification statutaire (art. 11) approuvée par la présente AD, il n’y a plus que deux vérificateurs des comptes, contre trois auparavant.

 

À l’instar des associations affiliées, la CNPC s’engage pour que le personnel fédéral bénéficie de conditions de travail équitables et lutte contre tout démantèlement des prestations. Les mesures d’accompagnement destinées à compenser les effets de la baisse du taux technique de Publica, la caisse de pension de la Confédération, font l’objet de négociations avec l’employeur. La faîtière refuse que le personnel ait à supporter les baisses de prestations de la caisse.

CNPC, Dore Heim / OZ

 


Depuis 2003, la Communauté de négociation du personnel de la Confédération est l’organisation  faîtière des associations de personnel suivantes : l’Association du personnel de la Confédération (APC), Garanto, le Syndicat des services publics (SSP) Personnel fédéral et l’Association du personnel de l’Office fédéral de la police (AP Fedpol).


 

Retour

 


Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus

GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg