Liberté d’opinion et responsabilité

25.08.2011

Notre rubrique « Courrier des membres »

 

La liberté d’opinion est l’un des biens les plus importants et un pilier des démocraties occidentales et cela tout particulièrement dans notre pays. Elle s’applique également à des lettres de lecteurs. Dans la rubrique « Courrier des membres », nos lectrices et lecteurs doivent pouvoir s’exprimer librement, bien entendu sous le couvert de l’anonymat également. Les lettres de lecteurs ne sont pas seulement un exutoire pour les insatisfaits, mais aussi une tribune pour un échange d’opinions, contribuant ainsi à la formation de cette dernière. De ce fait et en principe, nous ne censurons pas les lettres de lecteurs, mais garantissons au premier chef la compréhension et raccourcissons occasionnellement la longueur totale. C’est uniquement avec ménagement et en accord avec les auteur(e)s que nous intervenons parfois dans le choix des termes.

 

Autrefois déjà, mais plus fréquemment ces derniers temps, hormis les auteurs des lettres de lecteurs eux-mêmes, des membres des instances dirigeantes de garaNto sont également pris à parti à cause de lettres de lecteurs critiques et même convoqués par des supérieurs. Malheureusement et au sein de l’AFD, certains oublient là que les responsables de garaNto ne soutiennent pas obligatoirement les assertions et les points de vue exposés dans une lettre de lecteur. Le président central, le secrétaire central, les membres du CC, les comités de sections, entre autres, ne sont pas responsables ou redevables de rendre des comptes pour tout et pour tous.

 

Dans notre journal d’association, on applique les mêmes principes que partout ailleurs dans la presse indépendante. Pour rappel, voici encore quelques règles du jeu :

  • Les lettres de lecteurs ne doivent pas être discriminatoires ou atteindre à l’honneur.
  • La rédaction se réserve le droit de les raccourcir, également sans accord préalable.
  • Les lettres de lecteurs peuvent être publiées sous le couvert d’un pseudonyme.
  • Si une personne se sent massivement attaquée, elle peut également répondre par une lettre de lecteur.
  • La lettre de lecteur et la réponse, la réplique et la contre-réplique ne doivent pas aller au-delà de certaines limites au plan de la durée dans le temps et de la place prise dans le journal.

 

Le point de contact pour les lettres de lecteurs est le secrétariat central garaNto, case postale, 3000 Berne 23; courriel : bQQDCwItCgwfDAMZAkMOBQ@nospam

 

Nous vous remercions pour votre compréhension et continuons de nous réjouir pour le courrier des membres.

 

Oscar Zbinden, chargé de l’information à garaNto

Retour