10 février 2021 / News

Procédure de nominations à l’AFD

Depuis quelques mois, nous recevons de la part de membres par e-mail, et plus récemment aussi par l’intermédiaire de la boîte à soucis, des préoccupations et des commentaires sur la procédure de nominations au niveau local et des états-majors.

«On ne peut pas parler de choix ouverts, transparents et équitables dans ce cas. Cette procédure opaque provoque le mécontentement et l’incompréhension d’une bonne partie du personnel », dit un membre pour résumer le malaise. Garanto a été prié d’intervenir.

Au préalable, Garanto avait été informé de la procédure de nominations et sur cette base, l’avait jugée équitable.

Lors de l’entretien avec l’AFD le 27 janvier, Garanto a de nouveau soulevé la question et a fait part du malaise qui s’est installé. Nous avons dénoncé le fait que les personnes issues du Cgfr étaient beaucoup plus susceptibles d'être nommées, et que les personnes venant des douanes avaient peu de chances.

L’AFD a contesté cette appréciation : l’AFD ne tient pas compte de « l’origine de catégories de personnes », le seul facteur décisif étant la qualification du titulaire du poste (cf. procès-verbal de l’entretien du 27.1.2021).


Procédure d’appel

Au préalable, Garanto avait également été informé de la procédure d’appel, dont nous supposions qu’elle ne serait utilisée que dans des cas exceptionnels. Mais le directeur Christian Bock nous a informés le 29.10.2020 que dans la mesure du possible, les postes vacants au sein des états-majors seraient publiés via une procédure d’appel. Dans le cadre du débat actuel, l’AFD a adopté la position suivante : « La procédure d’appel ou de nomination a déjà fait ses preuves lors de réorganisations passées. Elle accélère le processus, c’est-à-dire qu’elle ne prolonge pas artificiellement le processus pour pourvoir des postes avec des personnes ayant fait leurs preuves dans des profils de poste similaires ou qui s’imposent, et peut éviter l’incertitude ».

Selon Garanto, l’AFD doit accepter le reproche selon lequel certains postes semblent attribués de manière cachée. Garanto exige un processus de recrutement équitable et transparent, et que le principe d’égalité des chances soit respecté.


Ta boîte à soucis