Non au vol des rentes !

18.02.2009

Référendum contre la modification de la loi sur la prévoyance professionnelle (LPP)

Le syndicat garaNto lui aussi participe au lancement du présent référendum et collecte des signatures contre cette nouvelle diminution des rentes. Ainsi en a décidé le comité central de garaNto, les 22 et 23 janvier 2009. Outre notre organisation faîtière - l'Union syndicale suisse (USS) - nombre d'organisations de salariés soutiennent ce référendum.

 

En décembre 2008, le Parlement a décidé de ramener à 6,4% jusqu'en 2015 le taux de conversion inscrit dans la Loi sur la prévoyance professionnelle (LPP). La baisse des rentes allouées par les caisses de pension atteindra 10%. Il s'agit déjà de la troisième réduction des rentes en quelques années. En 2003, lors de la première révision de la LPP, le Parlement avait décidé d'abaisser par étapes le taux de conversion de 7,2% à 6,8 % en 2014. La même année, le taux d'intérêt minimal rémunérant l'avoir de vieillesse avait été ramené de 4 à 3,25%, et même à 2,25% l'année suivante pour n'atteindre plus que 2% au 1er janvier 2009.

 

Taux de conversion et taux d'intérêt minimal

Tant le taux de conversion que le taux d'intérêt minimal ont une influence sur le montant des rentes. Le taux de conversion est inscrit dans la Loi sur la prévoyance professionnelle (LPP) et fixé par le Parlement. Comme la LPP est sujette au référendum facultatif, un référendum peut être lancé contre le taux fixé par le Parlement. Quant au taux d'intérêt minimal, il est fixé par le Conseil fédéral. D'où l'impossibilité de lancer un référendum contre son abaissement.

Le taux de conversion désigne le taux applicable pour convertir le capital de vieillesse accumulé au moment de la retraite en rente annuelle de vieillesse. Il était fixé initialement à 7,2%. Cela représentait pour un avoir de vieillesse de 100 000 francs une rente annuelle de 7200 francs. En 2003, le Parlement a décidé de réduire par étapes le taux de conversion à 6,8% jusqu'en 2014. Avant même que cette décision n'ait déployé tous ses effets, le Parlement vient de décider, en décembre dernier, une nouvelle baisse à 6,4% à compter de 2015. Un capital de 100 000 francs ne donnera par conséquent plus qu'une rente annuelle de 6400 francs. A ce jour, cette mesure ampute à elle seule de 10% les rentes!

Pour la deuxième fois consécutive, le Parlement veut réduire les rentes du 2ème pilier. Elles perdraient plus de 10% d'ici à 2015, c'est un démantèlement social flagrant. La Constitution suisse prévoit que les rentes de vieillesse doivent couvrir au moins les 60% de l'ancien revenu, pour permettre à chaque retraité ou retraitée de pouvoir vivre dignement. La révision de la LPP envisagée violerait ce principe constitutionnel.

 

Halte au profit sur le dos des rentiers !

Ce sont les compagnies d'assurances qui ont manigancé ce hold-up des rentes. Elles ont fait de gros bénéfices avec notre prévoyance professionnelle. Leurs managers se versent des salaires faramineux (Zurich assurances: 6,3 millions de francs en moyenne en 2007, Swisslife: 1,6 million). A l'avenir, elles préconisent de redistribuer moins aux rentiers pour continuer à dégager des rendements substantiels pour leurs actionnaires et managers.

 

Garantir nos rentes au lieu de spéculer !

Nombre d'assureurs ont investi de l'argent dans des placements très risqués et ont accusé des pertes. Et voilà que les travailleurs devraient maintenant payer la facture laissée par les assureurs et toucher des rentes plus basses. Les rentes ont déjà été diminuées, il y a deux ans, à cause du vieillissement de la population. Elles ne doivent donc pas être une nouvelle fois réduites. S'il fallait introduire d'autres mesures, ce serait alors pour maintenir les rentes à un niveau décent.

Unia / OZ


Merci de renvoyer la liste de signatures immédiatement !

Une carte de signatures préaffranchie est glissée dans le journal garaNto 2-2009. Prière de la retourner dûment remplie par retour du courrier au secrétariat central de garaNto. Attention : toute personne ayant le droit de vote ne peut apposer qu'une seule signature - de préférence sur notre carte.


Retour

 


Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus

GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg