Nous exigeons de véritables négociations salariales

Par le biais de projets de suppressions et d’économies à court terme, le personnel de la Confédération va être une fois de plus puni pour quelque chose dont il ne saurait être coupable lui-même. Là et à cause de l’éternel renvoi des responsabilités entre le Conseil fédéral, le Conseil national et le Conseil des Etats, l’AFD, en particulier le personnel de la douane civile, souffre également. Malgré cet environnement difficile, la revendication portant sur une augmentation salariale demeure pourtant aussi juste et importante. Le comité central le confirme par sa toute dernière lettre adressée au conseiller fédéral Ueli Maurer.

Lettre du comité central du 19.12.2016 au CF Maurer :

Nous exigeons de véritables négociations salariales

Monsieur le Conseiller fédéral,

Nous avons pris connaissance avec une très vive déception du résultat des négociations salariales 2017. Nous devons accepter une fois de plus un gel des salaires. Eu égard à l’excédent prévisible de 2 milliards de francs dans les comptes de la Confédération 2016, nous ne pouvons pas comprendre l’attitude du Conseil fédéral. La justification comme quoi un renchérissement négatif était à enregistrer en 2016 ne saurait nous laisser tout simplement indifférents. Nous vous faisons remarquer, par exemple, que  les primes à verser aux caisses-maladie augmentent chaque année.

Certes, dans les médias, nous apprenons de votre bouche que le personnel de la Confédération représente uniquement 8 % de l’ensemble des dépenses de la Confédération et que de grandes mesures d’économies ne s’imposent pas dans ce secteur. Et pourtant, c’est exactement ce qui se passe une fois de plus. Hormis l’économie des mesures salariales de l’ordre de 28 millions de francs, le Conseil fédéral a déjà entrepris lui-même dans le budget 2017 une réduction transversale de 20 millions de francs. S’y ajoutent encore 50 millions de francs que la majorité bourgeoise vient de décider au Parlement fédéral.

Nous vous demandons avec insistance de défendre à l’avenir énergiquement le personnel de la Confédération et de ne plus accepter de réductions dans le crédit pour le personnel. De belles paroles ne nous suffisent pas pour vivre. Chaque année, les primes à verser aux caisses-maladie grèvent plus fortement pour nous le coût de la vie. Les loyers pour les logements de service ont été adaptés l’année dernière et les frais accessoires en augmentation chargent le budget de nos ménages.

Les jeunes collaboratrices et collaborateurs qui se trouvent en phase de progression salariale sont tributaires d’une augmentation générale supplémentaire des salaires s’ils entendent pouvoir fonder une famille. En outre, des gardes-frontière sont commandés pour des engagements dans d’autres régions du pays. Cela conduit à davantage de pression dans la vie professionnelle et familiale.

Pour 2018, nous vous prions dès lors de rendre possibles de véritables négociations salariales ayant pour conséquence une augmentation générale des salaires. En effet, l’estime que l’on porte au personnel se traduit également dans son salaire.

Nous voulons continuer à donner le meilleur de nous-mêmes. Toutefois, ces rondes d’économies annuelles et la surcharge au travail en augmentation qu’elles engendrent par la suppression de postes imposée le compliquent et pèsent sur notre motivation.

Nous vous souhaitons aujourd’hui des jours de Fêtes marqués du sceau de la réflexion et un bon départ dans la nouvelle année.

Pour les membres du comité central de Garanto, le syndicat du personnel de la douane et des gardes-frontière :

Roland Liebi, président central

Retour

 

Rollator-Grenzwaechter_.jpg

Assemblée extraordinaire des gardes-frontière à Olten, MA 5 sept. 2017, 11h - 14h

Centre culturel Schützi à Olten (près de la piscine, 10 minutes à pied de la gare d’Olten): Contre l'augmentation de l'âge de la retraite à 65 ans! Discussion sur des mesures et actions contre la décision du Conseil fédéral.

Kulturzentrum Schützi, Olten
Kulturzentrum Schützi, Olten

GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg

Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus