Nouvelles perspectives pour la conduite de Garanto

25.03.2015

Cette fois-ci, ça y est !  Enfin et après 5 ans et demi, le comité central et les présidents de sections se sont rencontrés à nouveau pendant deux jours à l’occasion du cours de formation III de Garanto.

 

Ce cours de conduite s’est déroulé au Palais fédéral et à l’Hôtel Berne  et, comme à l’accoutumée, en langues française et allemande.

 

Au Palais fédéral, le premier jour fut marqué par les  exposés impressionnants des conseillers aux États Roberto Zanetti (SO) et Hans Stöckli (BE) au cœur de la vie du Conseil et du lobbying. Dans leurs descriptions, les deux représentants des États ne manquèrent pas d’humour et racontèrent de leur mieux plusieurs anecdotes tirées de leur vie de magistrats riche en événements. L’échange ouvert et collégial avec les instances dirigeantes de Garanto restera gravé encore longtemps dans les mémoires.

 

À partir de l’après-midi du jeudi, les participant(e)s au cours furent rejoints en qualité d’orateurs par le secrétaire central André Eicher, pour la première fois par le « nouveau » président central a.i. Roland Liebi ainsi que par le « nouveau » vice-président Robert Bucher, le chargé de l’information Oscar Zbinden, l’assistante du syndicat Debora Caminada et notamment par le président du SEV, Giorgio Tuti.  Tandis qu’André Eicher parlait avant tout du droit du personnel de la Confédération et que Debora Caminada présentait les conseils aux membres et leur accompagnement dans le cadre de conflits de travail tout en faisant brièvement part d’une première impression sur la nouvelle banque de données, Robert Bucher s’exprima sur le partenariat social à la Confédération et à l’AFD et Roland Liebi sur la double stratégie de Garanto (cavalier seul, resp. indépendance aussi longtemps que possible) ainsi que sur la prévoyance en matière de santé de l’entreprise. Oscar Zbinden se livra à un aperçu sur des risques psycho-sociaux et donna une vue d’ensemble de la communication, de la propagande et du recrutement de Garanto.

 

Vendredi matin, Giorgio Tuti, président du SEV, a su également retenir l’attention de son auditoire par son exposé remarquable, entre autre sur les avantages et les inconvénients des conventions collectives de travail (CCT) ainsi que sur des suppléments/impôts de solidarité. D’une manière captivante, Giorgio Tuti a expliqué également les nouveaux dangers générés par le paquet ferroviaire IV de l’UE pour les chemins de fer ainsi que les issues possibles pour le Syndicat du personnel des transports SEV et d’autres associations et syndicats du Service public.

 

Les participant(e)s au cours ont décerné de bonnes notes à la direction de ce dernier. Toutefois, ils ont apporté eux-mêmes une contribution essentielle pour la réussite de ce cours de formation III, grâce à leur collaboration et à leurs suggestions. Ainsi, chacun peut faire bon usage dans sa vie quotidienne de nouvelles idées et perspectives.

 

Oscar Zbinden


Photo : Oscar Zbinden

Retour

 


Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus

GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg