Pas de référendum contre la loi relative à Publica: un commentaire

12.01.2007

Pas de référendum contre la loi relative à Publica : un commentaire
 
La conception du Conseil fédéral concernant la réforme de Publica s’est toujours fondée sur la formule suivante: travailler plus longtemps, cotisations plus élevées, rentes plus basses ! La présente logique a séduit les chambres fédérales le 20 décembre 2006, lesquelles ont adopté la loi relative à Publica. Ce faisant, elles ont jeté au rebut la retraite à la carte à partir de 62 ans pour le personnel fédéral, en vigueur depuis le 1er janvier 1988.
 
Dès le dernier congrès de juin 2006, les délégués de notre syndicat avaient décidé à l’unanimité de constituer une provision de 150'000 francs en vue d’un éventuel référendum. Peu après, il apparut cependant clairement que recourir au référendum n’était concevable que de concert avec les autres associations du personnel de la Communauté de négociation du personnel de la Confédération (CNPC), soit le SSP et l’APC.
Le SSP a argumenté de la même manière. La balle était donc dans le camp de l’APC, laquelle la joua en organisant une votation générale. Les membres de l’APC se sont prononcés à 60 contre 40 contre le référendum. Nous devons accepter cette décision. Dans la situation actuelle en matière de politique du personnel, nous n’avons que faire de disputes syndicales internes. Nous devrions plutôt grouper nos forces, afin de combattre la poursuite du démantèlement social à la Confédération.
 
Avant tout, nous devons dire sans détour à l’employeur fédéral ce que nous voulons.
 
S’agissant des travaux d’application déjà entamés en vue du passage à la primauté des cotisations dès le milieu de 2008, garaNto va tout mettre en œuvre afin de

- maintenir à 22 ans le début d’assurance pour les employés de l’AFD ;
- reporter de deux ans au maximum, soit de 58 à 60 ans, la retraite anticipée des membres du Cgfr ;
- amener l’employeur Confédération à participer à raison de 50 % au moins au financement de la rente transitoire ;
- porter à 2 % pendant 10 ans l’allégement des cotisations en faveur de la génération transitoire des assurés entre 45 et 54 ans.
 
Dans la réforme en cours de l’administration fédérale, nous demandons au Conseil fédéral de ne pas toucher à la protection actuelle contre le licenciement. Pour ce qui est de la conception d’un nouveau système salarial, nous voulons une augmentation de la masse salariale, nous refusons toute redistribution de celle-ci de bas en haut, nous refusons les bonus et nous voulons la garantie des droits salariaux antérieurs. Enfin, nous voulons une augmentation de salaire en termes réels de 3 % d’ici à 2009.
 
Lors de la manifestation mémorable du 1.12.2005 devant le siège du conseiller fédéral Merz, quelqu’un avait lancé sous les acclamations: „Nous reviendrons, si le climat ne change pas enfin !“ Quand en arriverons-nous là ? Nous ne saurions plus attendre trop longtemps.
 
Giordano Schera, secrétaire central de garaNto

Retour

 


GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg