Préretraite du Cgfr

14.04.2012

Résolution de l’Assemblée générale de la section Romandie

 Monsieur le Secrétaire central,

Monsieur le Président central,

Mesdames, Messieurs les membres du comité central (CC),

Lors de notre dernière assemblée générale ordinaire qui s'est tenue le 8 mars 2012 à Satigny, une motion/résolution a été votée à l'unanimité des membres présents. Cette dernière est intitulée : "Refus des négociations pour le relèvement de l'âge de la retraite au corps des gardes-frontière".

Nos membres sont conscients qu'il faut trouver un financement adéquat pour garantir l'âge de la retraite à 58 ans. Une des solutions pourrait être que le collaborateur finance de lui-même une partie de sa retraite par le biais d'une assurance complémentaire.

Nous relevons également qu'actuellement il est déjà très difficile de retrouver un poste pour un collègue gardes-frontière qui aurait des soucis de santé par exemple. Le fait d'augmenter l'âge de la retraite, outre l'augmentation prévisible de ces problèmes de santé et la quasi impossibilité de replacer l'agent, rendrait encore moins attractif la profession et une grande perte de motivation se ferait ressentir dans les rangs.

Pour ce combat, il faut absolument trouver des alliés de poids pour aller négocier (p. ex. militaire, police fédérale), comme il y a près de 20 ans quand nos prédécesseurs s'étaient battus pour le maintien de ces conditions de départ en retraite. La section Romandie est prête à se battre pour ses membres et si il le faut, à faire cavalier seul si le CC ne rentre pas en matière sur cette résolution.

En vous remerciant de l'attention portée à notre message, recevez, nos plus cordiales salutations.

Sabine ALBUEZ-BERGER, Présidente de la section Romandie (13.03.2012)


Préretraite du Cgfr : passage obligé autour du tapis vert

Lors des assemblées générales de la section Tessin du 2 mars et surtout de Romandie le 8 mars, nos membres ont exprimé de très fortes réticences quant au fait que toutes les associations du personnel fédéral sont en principe disposées à négocier même un possible relèvement de l’âge de la retraite.

Réuni en séance les 15 et 16 mars, le CC a pris acte de ce mouvement d’humeur de notre base, perceptible également dans d’autres sections, et comprend tout à fait le souci et les attentes de nos adhérents. Cependant, garaNto ne saurait se dérober aux entretiens et tractations à venir, et il ne le fera pas; mais il va de soi que le syndicat continuera de se battre pour la retraite à 58 ans, ensemble avec la Communauté de négociation du personnel de la Confédération (CNPC) et d’autres alliés. Il n’en reste pas moins que le facteur primordial dans la dure confrontation qui s’engage sera la détermination de nos membres.


Retour

 


Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus

GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg