Ramer ensemble

En septembre, il n’y a pas que les feuilles qui tombent des arbres, les lettres de démission de membres tombent aussi sur les bureaux de Garanto. Apparemment, nos membres se demandent “si le syndicat apporte encore quelque chose à notre époque, s’il a encore un sens, s’il me représente vraiment, s’il lutte pour mes droits, s’il est encore assez fort pour influencer les décisions de l’employeur?“. Ce sont des réflexions compréhensibles aujourd’hui. La résignation est perceptible et palpable, et l’impuissance envers les changements d’état est apparemment inconcevable.

Les tensions sont hautes. Que faire? On s’énerve instinctivement contre quelqu’un, même lorsqu’on sait qu’il n’est pas coupable. Se défouler fait du bien…. et la lettre de démission est déjà partie. Nous vivons des temps difficiles, l’ère des miracles est terminée.

Mais comment être sûr que cela aille mieux après? On peut se permettre une pizza de plus par mois, c’est sûr. Mais est-ce utile de ne plus faire partie d’un collectif de travailleurs essayant de lutter pour l’amélioration des conditions de travail, de défendre les intérêts et d’être solidaire de la catégorie de personnel à laquelle on appartient?

C’est facile de pointer quelqu’un du doigt. Mais sur qui le pointe-t-on en l’occurrence? Garanto est une grande famille, la famille du personnel de la douane et des gardes-frontières, et le seul syndicat maison du personnel de l’AFD. Comme dans les familles traditionnelles, il y a parfois des désaccords, des discussions, et on n’est pas toujours d’accord avec tout. D’ailleurs, c’est compliqué de trouver la solution idéale et de satisfaire tout le monde.

L’essentiel est de rester ensemble, que l’union nous rende forts, de lutter contre la passivité et de ne pas abandonner. L’appartenance au syndicat signifie pouvoir se mouvoir plus facilement dans une réalité opaque, en étant conscient qu’on ne change pas le monde entier, mais qu’on contribue à améliorer les choses pour soi et ses collègues de travail.

Il est dans l’intérêt de toutes et tous que Garanto se renforce et que son influence grandisse.

Steve Jobs a dit: „Les meilleures choses qui arrivent dans le monde de l’entreprise ne sont par le résultat du travail d’un seul homme. C’est le travail de toute une équipe. »

Merci à toutes celles et tous ceux qui s’assoient dans le bateau pour ramer avec nous.

Debora Caminada

Retour

 


Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire de Garanto


GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg