Rester correct et garder le sens de la mesure

06.07.2013

Les modifications de la loi sur le personnel de la Confédération (LPers) et de ses ordonnances entreront en vigueur le 1er juillet 2013. Ce faisant, la Confédération en sa qualité d’employeuse entend ménager à ses supérieurs hiérarchiques  et à ses employés « une plus grande marge de manœuvre ». C’est en ces termes que Mme Eveline Widmer-Schlumpf s’est exprimée, début mai 2013, dans la préface introduisant le projet de révision.

 

À n’en pas douter, cette révision accorde aux cadres dirigeants davantage de souplesse et de marge de manœuvre. Les nouvelles dispositions aidant, ils ne sont plus tenus de maintenir en emploi les agents licenciés sans qu’il y ait faute de leur part ou ils peuvent les transférer à court terme pour une période allant jusqu’à douze mois. Et le modèle d’horaire de travail mobile ne garantit toujours pas le droit à un menu déterminé.

 

Et la marge de manœuvre des employés? Du point de vue du droit du travail, elle n’est certes pas plus grande. Au contraire, l’alignement plus marqué sur le Code des obligations conduit, en bonne logique, à un amenuisement  des normes régissant les conditions d’engagement à la Confédération, avec à la clé une perte de son attrait comme employeuse.

 

Bien sûr, la révision qui nous occupe recèle aussi des avantages pour le personnel, notamment en matière de politique sociale. En cas de maladie ou d’accident, l’employeur doit observer un délai de résiliation des rapports de travail de deux ans. Autres exemples favorables : la réduction du taux d’occupation après la naissance d’un enfant et le congé de paternité porté à dix jours (cf. la résolution de l’AD-USS concernant le personnel fédéral).

 

Il serait prématuré d’émettre dès maintenant une appréciation sur l’application de la présente révision. Nous misons plutôt sur le comportement correct et le sens de la mesure dont saura faire preuve l’encadrement dans l’application des nouvelles dispositions légales et normatives. La plupart des supérieurs hiérarchiques de l’AFD possèdent précisément de telles aptitudes importantes en matière de conduite et les mettent à profit au quotidien.

 

Quant aux incorrigibles, tentés de peaufiner leur style de direction répressif, Garanto leur dit d’ores et déjà qu’ils trouveront le syndicat sur leur chemin.

 

André Eicher, secrétaire central de Garanto

Retour

 

Rollator-Grenzwaechter_.jpg

Assemblée extraordinaire des gardes-frontière à Olten, MA 5 sept. 2017, 11h - 14h

Centre culturel Schützi à Olten (près de la piscine, 10 minutes à pied de la gare d’Olten): Contre l'augmentation de l'âge de la retraite à 65 ans! Discussion sur des mesures et actions contre la décision du Conseil fédéral. Garanto compte sur toi! Annoncez-vous à aQAHDwYpDggbCAcdBkcKAQ@nospam jusqu’au 16 août !

Kulturzentrum Schützi, Olten
Kulturzentrum Schützi, Olten

Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus