Rois et prophètes

26.01.2013

Les propos du président à l’entrée de 2013

L’année compte 365 jours, et durant ce laps de temps, tout peut arriver. D’aucuns, par exemple, remettent la compresse des économies aux dépens des employés de l’administration fédérale, une fois de plus ! En effet, la volonté manifestée tant par le Parlement que par le Gouvernement central de relever l’âge de la retraite de catégories de personnel déterminées (Cgfr), ne vise rien d’autre qu’une coupe budgétaire à l’instigation d’un conseiller national udéciste, soit d’un affidé de ce parti qui prône davantage de sécurité dans ce pays, tout en ne ratant aucune occasion de fustiger les fédéraux.

 

Et comme si cela ne suffisait pas, nous avons encore à l’AFD des roitelets qui ne se fatiguent pas de pourrir la vie à leurs subordonnés. Il est ainsi arrivé qu’un membre d’une équipe de spécialistes du Cgfr se fasse rappeler à l’ordre – véridique ! –  parce qu’il s’était permis, lors d’une vérification approfondie d’un véhicule stationné dans un garage fermé, d’enlever sa ceinture de port d’arme afin de se mouvoir plus aisément à l’intérieur de la voiture et d’éviter tout dommage. Bien entendu, il ne s’agissait pas d’une Golf ordinaire, mais d’une voiture que le commun des mortels ne peut se payer ! Ou ce chef de service  qui donne de mauvaises notes à tel employé lors de l’évaluation du personnel, arguant de l’absence de celui-ci pendant plus d’un semestre, que dès lors il n’apporte rien au service et que ses découvertes seraient en deçà des attentes. De fait, l’agent concerné n’avait pas été inactif durant cette période, loin de là ; affecté à un autre service, il s’y était attiré des louanges pour son zèle et son dévouement.

 

Un quarteron de ces petits chefs et leurs porteurs d’eau ne sont à l’évidence pas conscients du fait que leur autoritarisme empoisonne l’ambiance de travail et compromet la relation de confiance établie avec l’employeur. À l’occasion de la grand-messe de l’encadrement en novembre dernier à Thoune dédiée au mandat de prestations 2013-2016 de l’AFD, les patrons de  la douane et du Cgfr Dietrich et Noth ont délivré un message on ne peut plus clair. Lorsque les hauts dirigeants disent qu’ils font confiance aux cadres, cela signifie que ces derniers doivent agir en accord avec la stratégie de l’AFD et non que chacun d’entre eux peut faire ce qu’il entend. Avis à nos roitelets, si loin de Berne !

 

Chère lectrice, cher lecteur, vous imaginez sans peine qu’il est encore une autre catégorie de subordonnés et de supérieurs futés : les roitelets, qui sont aussi prophètes. Ils savent tout, pour l’avoir appris d’un collègue, ou ce collègue connaît quelqu’un à la DGD ou au commandement ou ailleurs, qui sait, lui. Les prophètes incriminés ne font pas qu’empoisonner l’ambiance, ils sèment le doute parmi le personnel avec leur bavardage, occasionnent aussi du travail inutile au syndicat et parfois nous compliquent la tâche alors que des dossiers urgents requièrent toute notre attention.

 

Chers prophètes et roitelets, ou que vous soyez : nous sommes aujourd’hui une administration moderne, une entreprise comptant plus de 4300 employés capables de penser par eux-mêmes. Cessez de critiquer tout le monde à l’aide d’arguments fallacieux et de compliquer la vie à nos collègues de travail à coups de mesquineries !

 

Chers membres, la requête que je vous adresse pour 2013 est claire et simple: si chacun d’entre vous fait adhérer un collègue, nous devenons plus forts… et nous aurons besoin de cette force à l’avenir, d’autant plus que comme syndicat nous avons le droit d’être consultés, certes, mais non un droit de participation. Avec à la clé une plus grande difficulté à faire passer nos desiderata, bien que cela nous ait réussi à de répétées reprises durant l’année écoulée. Je vous prie par conséquent, avant de crier au scandale, de réfléchir au véritable enjeu et de nous aider à nous concentrer sur l’essentiel.

 

Je voudrais ici rompre une lance en faveur des cadres de l’AFD, chefs de service, chefs d’équipe, chefs de subdivision, officiers du Cgfr ou directeurs confondus: je suis conscient du fait que votre travail n’est pas toujours facile. Je remercie d’autant plus tous ceux qui témoignent du respect et de la confiance envers leur personnel. Je sais parfaitement que votre position n’est pas facile et qu’il faut parfois beaucoup de patience avec ses subordonnés et nombre d’entre vous n’en manquent pas. Je peux vous assurer que Garanto est toujours prêt à vous écouter et à répondre à vos sollicitations.

 

Mais revenons à nos prophètes : or donc, une fois de plus, nous avons échappé à la fin du monde, et qui sait, il se peut qu’une chose ou l’autre change… et pas seulement à l’hôtel Alpenrose à Interlaken ! Si, ici ou là, les roitelets à leur tour se muent en authentiques démocrates et que les prophètes de l’Apocalypse se mettent à énoncer des critiques constructives, nous aurons tous moins d’ennuis et serons à même d’atteindre des objectifs ambitieux.

 

Dans cet esprit, je vous souhaite à tous une année 2013 couronnée de succès.


David Leclerc, président central

Retour

 

Rollator-Grenzwaechter_.jpg

Assemblée extraordinaire des gardes-frontière à Olten, MA 5 sept. 2017, 11h - 14h

Centre culturel Schützi à Olten (près de la piscine, 10 minutes à pied de la gare d’Olten): Contre l'augmentation de l'âge de la retraite à 65 ans! Discussion sur des mesures et actions contre la décision du Conseil fédéral.

Kulturzentrum Schützi, Olten
Kulturzentrum Schützi, Olten

GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg

Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus