Séance du comité central des 7 et 8 décembre 2017

Le CC a pris les décisions suivantes:

Le jugement dans le cas du garde-frontière accusé devant le Tribunal militaire a déjà été discuté en début de séance. Après un débat approfondi, le CC a spontanément décidé de publier un communiqué de presse.

Finances: un éventuel excédent du compte d’exploitation 2017 doit être reporté pour le congrès. Le budget 2018 a été adopté à l’attention de l’assemblée des délégué-e-s.

Il a été décidé de laisser parler les membres sur la hausse prévue de l’âge de la retraite des gardes-frontières à 65 ans. Via un sondage, ils peuvent décider démocratiquement de la suite de la procédure.

Un cours de formation I en allemand est annoncé pour septembre 2018.

A l’unanimité, la décision a aussi été prise de ne pas participer à la consultation sur l’application des directives de l’UE sur les armes.

Concernant les prestations et rabais aux membres, il a été décidé de ne pas entrer en matière sur une offre de Freedreams. Les prestations et rabais pour membres doivent ultérieurement être soumis à une vue d’ensemble, et de nouvelles offres doivent ensuite être discutées.

Discussions

Les membres du CC ont pris connaissance des diverses activités concernant la réorganisation dans les groupes de travail (GT) de l’AFD.

Le GT Trafic touristique du Cgfr a terminé son travail, et les derniers réviseurs seront admis au Cgfr le 01.07.2018. Membre du CC, Robi Bucher a pu défendre quelques bonnes solutions.

La prochaine réunion de la section antifraude douanière aura lieu à la semaine 50. Ivan Wüthrich, membre du CC, y représente les intérêts de Garanto.

Dans l’équipe centrale « Réorganisation des douanes », Robi Bucher fait entendre la voix du personnel. Mais aucune décision opérationnelle n’est prise dans cet organe.

Notre président Roland Liebi représente Garanto dans le GT Logements de service.

Notre vice-président Bernd Talg participe au groupe de projet DaziT.

Le CC prend connaissance du fait que la baisse de l’effectif des membres est d’environ 50 personnes, donc pas aussi grave que prévu. Mais il ne faut pas se tourner les pouces, comme l’a confirmé de manière impressionnante Debora Caminada, membre du secrétariat, avec sa présentation et de nombreuses propositions.

Heidi Rebsamen, secrétaire centrale

Retour