Congrès de l’USS 2014: impressions de délégué-e-s de Garanto

17.12.2014

Le 55e Congrès ordinaire de l’USS, les 23 / 24 octobre 2014, a vu la participation de trois délégués de Garanto ayant le droit de vote accompagnés du secrétaire central André Eicher comme membre du Comité de l’USS et d’autres collègues, qui ont représenté notre syndicat. Voici comment ils ont vécu ces assises :

Quel est ton sentiment à la suite de ce congrès de l’USS ?

Je me suis familiarisé avec des thèmes que je ne connaissais pas, comme par exemple la mise en péril des services publics par l’Accord sur le commerce des services (ACS / TISA) négocié en ce moment au niveau international. Autre aspect positif, les occasions qui nous sont offertes de nouer des liens et d’entretenir notre réseau de relations.

Qu’est-ce qui t’a particulièrement frappé ?

Le programme était très dense étant donné que les congrès de notre centrale syndicale n’ont lieu que tous les quatre ans. Qui plus est, les interventions sans grande consistance qui parfois s’éternisent n’étaient pas faites pour faciliter les choses. Il faudrait faire respecter plus strictement le temps de parole alloué à chaque intervenant.

As-tu fait des constatations ou reçu des impulsions utiles pour tes activités syndicales?

Oui, parfois le plus est l’ennemi du bien. Garanto est un petit syndicat, certes, mais nous pouvons parler haut et fort. Et il doit en rester ainsi.

Thomas Affolter, président de la section ZH


Quel est ton sentiment à la suite de ce congrès de l’USS ?

Ce furent deux longues journées d’une grande richesse thématique.

Qu’est-ce qui t’a particulièrement frappé ?

On a dû parfois se farcir des interventions fort longues et banales, ponctuées de dépassements manifestes du temps de parole. Autre aspect décevant, le texte d’orientation en faveur de services publics forts a été torpillé par une salve de propositions de renvoi. Côté positif, les contacts avec les membres, en particulier ceux d’autres syndicats.

As-tu fait des constatations ou reçu des impulsions utiles pour tes activités syndicales?

Nous sommes un syndicat de petite taille mais nous pouvons aussi hausser le ton ; et tant que nous en serons capables nous ne compterons pas pour beurre. Continuons de l’ouvrir et de déranger !

Peter Fleiter, président de la section SH


Quel est ton sentiment à la suite de ce congrès de l’USS ?

Le Congrès était bien organisé, la majorité des thèmes abordés intéressants. Les interventions des délégués étaient parfois trop longues.

Qu’est-ce qui t’a particulièrement frappée ?

Les problèmes rencontrés par certains corps de métier sont très importants,  même si Garanto n’est concerné que par quelques-unes des questions abordées. Et l’engagement de certains délégués était impressionnant.

Nelly Galeuchet, membre du CC (section BE)


Quel est ton sentiment à la suite de ce congrès de l’USS ?

Le Congrès était bien organisé et avait de très bons interprètes. La salle elle aussi avait été bien choisie et la technique perfectionnée fonctionnait à merveille.

Qu’est-ce qui t’a particulièrement frappé ?

Les absences par trop fréquentes ou prolongées de certains délégués ou syndiqués. Peut-être était-ce dû au fait qu’il n’y avait pas de pauses à proprement parler mais uniquement un repas de midi pris sur le pouce sans interruption de séance. Autre sujet d’étonnement : les boissons alcoolisées étaient gratuites, mais non les limonades. La participation des membres et des délégués aux débats n’en était pas moins soutenue.

As-tu fait des constatations ou reçu des impulsions utiles pour tes activités syndicales?

La lutte pour une bonne cause n’est jamais terminée ; mais goutte à goutte, l’eau creuse la pierre.

Marc Greder, comité de la section Suisse du Nord-Ouest (SNO)


Quel est ton sentiment à la suite de ce congrès de l’USS ?

Il était très bien organisé, j’ai apprécié tout particulièrement la traduction simultanée dans les trois langues nationales. La plupart des interventions étaient succinctes mais, chose regrettable, il y a eu aussi des longueurs, des redites. Je trouve bien de limiter le temps de parole. Les orateurs ont été amenés à ramasser leurs discours plutôt que de les allonger en pérorant inutilement.

Qu’est-ce qui t’a particulièrement frappée ?

Les interventions syndicales ayant débouché sur des victoires sont la preuve qu’il vaut la peine de se battre pour améliorer les conditions d’exercice professionnel.

Lorena Bertoldi, membre du CC (section TI)


Quel est ton sentiment à la suite de ce congrès de l’USS ?

Il était captivant et j’ai eu des échanges avec de nombreux collègues d’autres syndicats.

Qu’est-ce qui t’a particulièrement frappé ?

Certaines affaires ont été tirées inutilement en longueur, mais d’une manière générale on a travaillé de façon expéditive. 

As-tu fait des constatations ou reçu des impulsions utiles pour tes activités syndicales?

Garanto est un syndicat de petite taille, certes, mais quand il le faut nous savons donner de la voix. Continuons ainsi !

Jürg Rohrer, délégué de l’Union syndicale de Thurgovie (USTG) / comité de la section Rhin


Entretiens : Oscar Zbinden, chargé de l’information Garanto

Retour