Table ronde des partenaires sociaux de l'AFD

14.08.2008

Vendredi 4 juillet, les délégations de garaNto et de la Direction générale des douanes (DGD) se sont rencontrées le temps d’un entretien à Berne. L’augmentation des effectifs du personnel de l’AFD, les salaires initiaux et la situation en matière de personnel dans la région gardes-frontière (Rég Cgfr) Genève ont été mis sur le tapis à cette occasion.

Ont pris part à cette rencontre, côté garaNto, le président central Rolf Uster et le secrétaire central André Eicher. La Douane, elle, était représentée par le directeur général Rudolf Dietrich, le chef du Cgfr Jürg Noth et le chef du personnel Hanspeter Glauser.

Augmentation des effectifs du personnel
Le président central a saisi cette occasion de souligner que garaNto maintenait ses demandes d’augmentation de 200 postes et pour le service civil et pour les Cgfr. Même la décision négative du 27 juin de M. Merz n’y change rien. Le syndicat prie la DGD d’étudier de manière poussée la situation actuelle en s’appuyant sur l’analyse des risques de l’AFD et de soumettre une demande de postes en conséquence au chef du DFF. M. Dietrich a fait remarquer que le Conseil fédéral et le parlement auraient voulu la réduction de 380 postes en rapport avec les programmes d’allégement budgétaire et qu’il a de ce fait les mains liées. Le directeur général des douanes ne veut pas entendre parler d’une analyse interne de l’écart entre les risques existants et les effectifs. Toute augmentation en la matière n’a aucune chance devant le ministre des finances. De son côté, la délégation de garaNto fait comprendre que le syndicat continuera de postuler une augmentation des effectifs du personnel. Dans la foulée du congrès des 22 et 23 mai derniers, garaNto a contacté plusieurs commissions parlementaires, dont la Commission des finances et la Commission de la politique de sécurité du Conseil des États.

Salaires initiaux
La DGD a reconnu la nécessité de prendre des mesures, comme l’ont montré notamment des comparaisons avec les cantons et communes, qui paient mieux que la Confédération au niveau des salaires de départ. La DGD dispose d’une marge de manœuvre en vue d’améliorations. Reste que le chef du personnel Glauser relève explicitement que le salaire initial ne saurait être plus élevé que la rétribution d’un employé qui est entré plus tôt dans l’administration. Il ne saurait y avoir de „manœuvre de dépassement“ dans le domaine salarial. En août 2008, le conseil de direction de l’AFD prend acte des axes principaux de la conception de la formation, laquelle fournira des indications relatives au montant des salaires initiaux.

Situation en matière de personnel dans la Rég Cgfr Genève
Le secrétaire central Eicher a rendu compte de la visite d’une délégation de garaNto à Genève et de ses enseignements. La situation sur le plan du personnel est toujours critique, et la reprise progressive imminente des contrôles de police à la frontière à l’Aéroport de Genève n’est pas faite pour améliorer les choses. C’est pourquoi garaNto propose de verser momentanément au personnel garde-frontière une allocation liée au marché de l’emploi. Une telle allocation pourrait aussi être intéressante pour les Tessinois et les Suisses alémaniques. Le commandant Noth partage l’appréciation de garaNto sur de nombreux points ; en particulier, il accepte l’invitation des collègues genevois à ne pas les laisser tomber dans cette passe difficile sur le plan du personnel. M. Dietrich informe que la DGD examine en ce moment la question de l’introduction d’une allocation liée au marché de l’emploi pour la Rég Cgfr Genève. Le directeur général souligne cependant que la décision définitive dépend tout à la fois des résultats de l’enquête menée auprès du personnel, des chances de succès de l’allocation liée au marché de l’emploi et de la garantie du financement. Selon le commandant du Corps Noth, outre cette mesure immédiate, d’autres dispositions sont examinées sur les plans de l’exploitation et de l’organisation. De l’avis de garaNto, une allocation temporaire liée au marché de l’emploi se justifie du simple fait que la Rég Cgfr Genève est confrontée à une sous-dotation en personnel beaucoup plus aiguë que dans les autres régions.

Le président central Uster et le secrétaire central Eicher remercient le directeur général des douanes Dietrich pour cet entretien franc et constructif.

Table ronde à la DGD (d.g.à.dr.) : le chef du personnel Hanspeter Glauser, le chef du Cgfr Jürg Noth, le directeur général Rudolf Dietrich, le président central de garaNto Rolf Uster et le secrétaire central de garaNto André Eicher.

Retour

 


Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire de Garanto


GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg