Trop de cadeaux fiscaux aux privilégiés

Au début de la réforme de l’imposition des entreprises (RIE)  III, on trouvait l’élimination de privilèges fiscaux injustifiés pour des entreprises multinationales. Cet objectif avait été soutenu par les syndicats. Pourtant, lors des délibérations au Parlement fédéral, les forces de droite majoritaires ont décidé des cadeaux fiscaux sans pareils et d’autres privilèges fiscaux pour les détenteurs de capital.

 

Déjà au départ, le projet primitif du Conseil fédéral ne respectait pas la neutralité des coûts. Il partait du principe que les cantons allaient compenser la perte de privilèges fiscaux pour des sociétés particulières par des diminutions d’impôts pour l’ensemble des entreprises. Pour ce faire, la Confédération voulait leur transférer un milliard de francs.

 

Combien nous coûte la RIE III ?

Les pertes fiscales pour la Confédération, les cantons et les communes ne peuvent être estimées sérieusement. Si l’on en croit les calculs officiels, cette perte représenterait 1,3 milliard de francs pour la seule Confédération. On ne saurait pourtant estimer avec quel empressement les grandes entreprises vont combiner les nouvelles niches fiscales. Après les expériences faites avec les pertes fiscales dans le cadre de la RIE II, on ne peut de toute façon guère avoir confiance dans les calculs officiels.

 

Soutenir le référendum !

Avec le milliard que la Confédération doit transférer aux cantons, la compétition fiscale sera  renforcée. Et, avant tout, les recettes de la Confédération vont diminuer dans une proportion non encore quantifiable. D’autres paquets d’économies verront le jour et la pression sur le budget du personnel va continuer de croître. Face à un oui à la réforme de l’imposition des entreprises III, d’autres gels des salaires suivront. En outre, les cantons et les communes devraient augmenter les impôts pour les personnes physiques. De ce fait et en date du 24 juin 2016, le comité central de Garanto a pris sa décision : NON à la RIE III ! 

Retour

 

Rollator-Grenzwaechter_.jpg

Assemblée extraordinaire des gardes-frontière à Olten, MA 5 sept. 2017, 11h - 14h

Centre culturel Schützi à Olten (près de la piscine, 10 minutes à pied de la gare d’Olten): Contre l'augmentation de l'âge de la retraite à 65 ans! Discussion sur des mesures et actions contre la décision du Conseil fédéral. Garanto compte sur toi! Annoncez-vous à aQAHDwYpDggbCAcdBkcKAQ@nospam jusqu’au 16 août !

Kulturzentrum Schützi, Olten
Kulturzentrum Schützi, Olten

Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus