Un programme riche et attractif pour le congrès 2006

12.04.2006

2ème séance 2006 du comité central garaNto à Berne
 
Un programme riche et attractif pour le Congrès 2006
 
La préparation au plan du contenu du Congrès 2006 ainsi que les points syndicaux majeurs afférents à la politique du personnel de la Confédération étaient au centre des délibérations de la deuxième séance 2006 du comité central qui a siégé du 22 au 24 mars à Berne, sous la conduite de son président Rolf Uster. Les 8 et 9 juin à venir, les délégués au Congrès pourront prendre des décisions sur des propositions importantes pour la consolidation et le renforcement de garaNto dans les domaines de la formation, de l’organisation et de la capacité de mobilisation.
 
Andrea Arcidiacono/Giordano Schera
 
Après un examen approfondi et des délibérations intensives, le comité central (CC) a approuvé le programme et les propositions pour le Congrès 2006 que le secrétariat central, responsable en la matière, avait préparés avec tout le soin voulu. Un programme riche et varié sera soumis les 8 et 9 juin 2006 aux délégué(e)s à l’Hôtel Freienhof  à Thoune, programme prometteur aussi bien au plan du contenu qu’à celui de l’organisation. Le secrétaire central Giordano Schera a donné des informations au CC sur l’état le plus récent des préparatifs et sur les points principaux touchant le contenu. 46 délégué(e)s ayant le droit de vote sont attendus à ce troisième congrès ordinaire de garaNto. L’ensemble des président(e)s des associations/syndicats du service public seront présent(e)s : Christian Levrat (Syndicat de la Communication), Christine Goll (Syndicat suisse des services publics (ssp/vpod)), Pierre-Alain Gentil (Syndicat du personnel des transports (SEV)), Hans Müller (Association du personnel de la Confédération (APC)) et Rolf Zimmermann, en qualité de représentant de l’Union syndicale suisse (USS). Le conseiller fédéral Hans-Rudolf Merz a dû décliner l’invitation reçue à participer au Congrès à cause de ses obligations liées à la session parlementaire du mois de juin. L’Administration fédérale des douanes (AFD) sera également et dûment représentée par plusieurs responsables de la Direction générale des douanes (DGD). Jeudi après-midi, à l’occasion d’une table ronde, les délégué(e)s auront la possibilité de poser des questions au directeur général des douanes, au chef du personnel ainsi qu’au chef du Corps des gardes-frontière. Le secrétaire central Giordano Schera a groupé en une plate-forme unique tous les éléments où le bât blesse, afin que l’on s’exprime d’une manière claire et sans équivoque.
 
Finances, formation et organisation
Comme l’année précédente, les comptes 2005 bouclent avec un coquet bénéfice à porter au crédit d’une conduite des affaires avisée comme aussi de la situation favorable sur le marché des capitaux. De ce fait, la commission de gestion propose aux délégués au Congrès d’approuver les comptes annuels 2004 et 2005 ainsi que  de souscrire à la conduite générale des affaires du CC. La bonne situation financière crée la marge de manœuvre nécessaire permettant de procéder aux investissements indispensables pour le développement à long terme de garaNto.
 
La formation se trouve tout au début de la liste des priorités, formation qui revêt une signification déterminante pour l’engagement et la force de mobilisation. Depuis des années, garaNto offre des cours de base pour le travail syndical. Dans l’environnement économique, politique et financier que nous vivons aujourd’hui, le perfectionnement et des cours de spécialisation sont indispensables ! Pour cette raison, le CC soumet aux délégués la proposition voulant que garaNto adhère le plus rapidement possible à l’institut de formation Movendo des syndicats de l’USS. Cet institut est issu en 2001 de l’ancienne Centrale suisse d’éducation ouvrière (CEO) de l’USS.
Pour renforcer la capacité de mobilisation de garaNto, le CC propose en outre la création de quatre points d’appui stratégiques régionaux dans la Suisse du nord ouest, dans la Suisse du nord est, en Romandie et au Tessin.
 
Dans le domaine de l’organisation du secrétariat central, le CC propose aux délégués de conclure à partir du 1er janvier 2008 un contrat de prestation de services avec le syndicat ssp/vpod, étant donné que le contrat existant avec le syndicat de la Communication arrivera à échéance à la fin de l’année 2007 et ne sera pas renouvelé. De ce fait, le CC s’est senti obligé de s’unir à un nouveau partenaire pour la garantie des rapports de service du personnel actuel et futur du secrétariat central de garaNto, en particulier dans le domaine de la caisse de pensions.
 
Suppression de la caisse au décès
En collaboration avec une délégation des collègues retraité(e)s et après avoir pris contact avec la Surveillance fédérale des fondations du Département fédéral de l’intérieur (DFI), le CC a étudié la suppression de la caisse au décès. Le 22 mars 2006 et en présence des présidentes et présidents de sections, cette délégation a décidé à l’unanimité de recommander aux délégué(e)s  au Congrès la suppression de la caisse au décès. A cette fin, plus aucune cotisation ne devra être perçue depuis le 1er janvier 2007 auprès des membres de la caisse au décès.
 
Le programme et la liste des affaires du 3ème Congrès ordinaire de garaNto seront envoyés aux délégué(e)s dans les délais,  à la fin de mois d’avril et, simultanément, publiés dans l’édition no 6 du 4 mai 2006 du journal « garaNto ».
 
Nous voulons que les choses bougent en matière de politique des salaires ! 
Le dernier jour d’une séance pleine d’intensité et de suspense, le secrétaire central Schera a donné des informations au CC sur les développements les plus récents en matière de politique du personnel de la Confédération qui déterminent le programme d’action de la Communauté de négociation du personnel de la Confédération (CNPC) pour l’année 2006. On retrouve comme première priorité la réalisation d’une réforme correcte et équilibrée de la caisse de pensions Publica qui soit supportable au plan financier aussi bien pour les assuré(e)s actifs que pour les retraité(e)s. La question d’un éventuel référendum va se poser avec acuité, dès  le moment où l’on n’arriverait pas à modifier le cours dramatique du démantèlement voulu par la réforme de Publica, introduit en 2005 par le Conseil fédéral à l’encontre de ses promesses antérieures. Comme auparavant, garaNto rejette avec vigueur une réforme entreprise sur le dos des assurés actifs.
 
En ce qui concerne la réforme de l’administration qui se compose de 9 projets transversaux, on travaille avant tout et avec zèle à ceux qui ont pour objectif un démantèlement des droits du personnel de la Confédération, comme le célèbre projet 3 « Simplification de la densité normative en matière d’affaires et de droit du personnel ». Dans ce projet, on veut supprimer la protection particulière contre les licenciements et la sécurité au travail. Dans son article de fond de l’édition no 4 du 23 mars du journal « garaNto », notre secrétaire central s’est exprimé de manière exhaustive sur la question.
 
Dans le cadre de la CNPC, garaNto veut s’engager pleinement pour une augmentation du salaire réel en faveur du personnel de la Confédération. En effet, depuis 1991, les employés fédéraux n’ont plus reçu d’augmentation dudit salaire réel ! Une nouvelle ronde assortie d’une allocation unique non assurée n’entre plus en question pour garaNto. Après des années de stagnation salariale,  les temps sont mûrs pour une augmentation réelle du pouvoir d’achat du personnel de la Confédération. Cette revendication se trouve en harmonie avec la campagne salariale nationale 2006  de l’USS « Augmentez les salaires – Cap sur l’égalité ! » Sur la base de la situation économique favorable, il existe enfin une marge de manœuvre pour des augmentations du salaire réel.  „Nous devons utiliser cette plate-forme nationale. Nous voulons enfin que les choses bougent en matière de politique des salaires », ainsi s’exclame Giordano Schera.
 
Le partenariat social au banc d’essais
Ces derniers temps, l’interprétation unilatérale et autoritaire du partenariat social de la part de la DGD a mis la patience du personnel plus qu’à rude épreuve, ainsi que la décision arbitraire d’engager à l’avenir des spécialistes de douane pour le dédouanement à l’exportation dans le trafic des marchandises commerciales l’a clairement démontré. Au sein des groupes de travail internes de l’AFD, il est absolument indispensable que la position de garaNto soit clairement exposée dès le début et que ses propres desiderata se retrouvent sans équivoque dans les procès-verbaux. A ce propos, les membres du CCl parlent d’une seule et même voix. Cela n’a plus aucun sens de collaborer à des projets dont le résultat final est déjà fixé à l’avance par la Direction générale des douanes ! « Nous défendons en priorité les intérêts de nos membres », souligne le président central Rolf Uster.
 
Dans le cadre de l’examen des tâches des réviseuses et réviseurs, garaNto exige la garantie des droits acquis, une analyse approfondie avec des visites de postes et  la réduction du groupe de travail à une grandeur encore contrôlable. « Les résultats du groupe de travail chargé d’examiner de près les tâches actuelles et futures des réviseuses et réviseurs formeront un test important pour la future collaboration », a relevé Giordano Schera. garaNto sera représenté dans ce groupe de travail par le président central Rolf Uster et le vice-président Ernst Wüthrich.
 
La prochaine séance du CC aura lieu les 11 et 12 mai 2006.  

Retour

 


Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus

GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg