Une dixième année fort animée

26.01.2012

Rétrospective du président central de garaNto

 Même si notre syndicat ne compte pas au nombre des poids lourds du monde du travail helvétique, c’est tout de même non sans une certaine fierté que nous pouvons jeter un coup d’œil sur l’année écoulée. L’an dernier comme auparavant, nous avons montré à la faveur de nombreuses petites et grandes actions et interventions que nous prenons au sérieux les attentes de nos membres. Nous tous pouvons ainsi tirer le meilleur parti possible de la situation, qu’il s’agisse d’une simple élimination des divergences en matière d’évaluation du personnel ou d’une action en justice afin de défendre les intérêts de nos adhérents. Et ce, souvent, avec succès.

Du haut de ses dix printemps en 2011, garaNto est devenu une force vive notamment au niveau de l’Union syndicale suisse (USS), performance due au travail individuel de nombre de nos collègues qui se dévouent pour autrui et dont l’engagement ne va pas de soi en cette période de démantèlement continu.

L’année considérée fut marquée par des joutes politiques dont l’enjeu n’était pas une cause particulière mais les animosités personnelles d’un quarteron de politiciens assoiffés de pouvoir. La quittance leur en a été donnée en automne à l’occasion des élections au Parlement et au Conseil fédéral, avec les résultats que nous connaissons tous.

En décembre toujours – avec le concours de femmes et d’hommes politiques de plusieurs partis – garaNto est parvenu finalement à empêcher une nouvelle coupe budgétaire de 3% aux dépens du personnel fédéral, réussite qui nous a permis d’écarter le risque de la disparition de quelque 130 postes (!) à l’AFD. Une fois de plus, la droite néolibérale sous la Coupole a tenté de nous discréditer. Tout se passe comme si cette coterie n’avait toujours pas pigé qu’un pays dépourvu de services publics ne peut pas fonctionner. Ils prêchent le moins d’État et veulent du même souffle davantage de douaniers et de gardes-frontière !

Par chance, garaNto et la Direction générale des douanes pratiquent une concertation sociale pragmatique, fondée sur le respect et l’acceptation de l’autre partie. Un bémol cependant: côté AFD, tout ce qui brille n’est pas or ; nous en voulons pour preuve, par exemple, son application du système d’évaluation du personnel. Après trois ans, ce que nous n’avons jamais voulu est arrivé : l’évolution négative du salaire. On ne peut pas répéter des mois durant que l’échelon 2 n’est somme toute pas si mauvaise, que personne n’est parfait et que par conséquent tous pourraient très bien recevoir une note 2 … et puis patatras, pluie de sanctions prenant la forme d’une diminution de salaire après la 3e évaluation en 2. De quoi entamer la crédibilité des dénégations de la hiérarchie et automatiquement de l’ensemble du système.

Sur ce point, j’attends l’abandon pur et simple de ces méthodes et une autre façon de penser : soit on joue franc jeu et on s’en tient aux prescriptions de l’Office du personnel, soit on oublie tout bonnement ce système. Que nous apporte, en effet, un système d’évaluation gourmand en temps, lequel met l’accent sur les employés fautifs? Cet outil de gestion ne devrait-il pas plutôt nous indiquer dans quels domaines il conviendrait de donner un coup de pouce au personnel et où ce soutien serait nécessaire pour l’épauler dans l’accomplissement de ses missions ? Les statistiques des découvertes réalisées par chaque employé constituent-elles réellement la base d’une appréciation correcte des agentes et des agents ?

J’appelle de mes vœux pour 2012 un peu plus de sérieux et un peu moins d’égoïsme dans tous nos secteurs d’activité. Le personnel demeure le bien le plus précieux de notre „entreprise“ : sans lui, rien ne va plus. C’est dans cet esprit que je vous souhaite à toutes et à tous beaucoup de succès en 2012.

David Leclerc, président central de garaNto 


Objectifs de garaNto pour 2012 : www.garanto.ch – Organisation – Info Organisation

 

Retour

 


Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus

GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg