Une sérieuse explication s'impose

19.03.2008
Cgfr : problèmes relatifs à la durée du travail et au temps libre

 

Le comité central de garaNto s'est occupé au cours de sa séance des 4 et 5 mars 2008 de diverses questions concernant le Corps des gardes-frontière (Cgfr) ; il a décidé de solliciter une entrevue auprès du chef du commandement Cgfr.

André Eicher, secrétaire central de garaNto

Les discussions au comité central se sont focalisées en l'occurrence sur trois points : les dispositions sur la durée du travail (DDT) au Cgfr, l'obtention de jours libres dans la région gardes-frontière Coire et l'état d'avancement de la mise en œuvre d'Innova dans la région gardes-frontières Genève.

Dispositions sur la durée du travail au Cgfr
Le 18 octobre 2006, les partenaires sociaux sont convenus de réexaminer les nouvelles DDT pour le Cgfr et leur observation. Il était prévu, dans une étape ultérieure, de discuter des résultats à la faveur d'une séance commune. À ce jour cependant, le commandement Cgfr n'a pas présenté de résultats ni envoyé d'invitation à une séance. Pour garaNto, cette question reste importante et d'une brûlante actualité pour les raisons suivantes :
 garaNto continue de recevoir des doléances relatives au non-respect des DDT, notamment en rapport avec les durées de repos minimales ;
 les effectifs de personnel limités et la très forte pression du succès à laquelle est soumis le personnel garde-frontière ne sauraient entraîner des violations des DDT. En particulier, le critère „dérogations minimes" aux DDT doit être strictement respecté. Le commentaire du secrétariat d'État à l'économie (Seco) de la loi sur le travail et des ordonnances 1 et 2 est, sur ce point, clair comme de l'eau de roche ;
 exposer le personnel garde-frontière à des risques accrus en matière de santé et de sécurité par le biais d'une interprétation par trop „souple" des DDT serait irresponsable.

Le syndicat garaNto attend de l'interlocuteur social qu'il s'attaque maintenant à cette affaire de manière conséquente, afin que les contre-mesures nécessaires soient prises et appliquées rapidement.

Obtention des jours libres dans la Rég Cgfr Coire
Pour certains postes de gardes-frontière de la Région Coire, il a été manifestement ordonné de prendre 60 jours libres d'ici à fin mai 2008, en l'absence de toute consultation des intéressés. Un tel ordre, aux yeux de garaNto, va beaucoup trop loin. Les 115 jours libres annuels doivent être en principe répartis de manière appropriée sur toute l'année. Cela étant, l'autorité compétente est en contradiction avec les dispositions du Département des finances „sur la durée du travail pour le Corps des gardes-frontière". Les prescriptions en question prévoient que les désirs des membres du Corps doivent être pris en considération lors de la répartition des jours libres.

garaNto prie les membres de la Rég Cgfr Coire de faire part de leur opinion au sujet de cette question d'actualité au secrétariat central : XCY5MiguPTAvOTcuOSg9LjU9KBw7PS49Eigzcj80@nospam ou Secrétariat central de garaNto, Case postale, 3000 Berne 23.

Mise en œuvre d'Innova dans la Rég Cgfr Genève
Les informations relatives à l'état de la transposition d'Innova dans la Rég Cgfr Genève sont contradictoires. Les responsables de garaNto voudraient maintenant que le cdmt Cgfr leur dise ce qu'il en est. En outre, garaNto aimerait savoir ce que le cdmt Cgfr entend entreprendre afin de résoudre les problèmes de recrutement dans cette région.

Retour

 

Rollator-Grenzwaechter_.jpg

Assemblée extraordinaire des gardes-frontière à Olten, MA 5 sept. 2017, 11h - 14h

Centre culturel Schützi à Olten (près de la piscine, 10 minutes à pied de la gare d’Olten): Contre l'augmentation de l'âge de la retraite à 65 ans! Discussion sur des mesures et actions contre la décision du Conseil fédéral. Garanto compte sur toi! Annoncez-vous toute de suite à 4ImOho+gh4GSgY6Uj86DiA@nospam

Kulturzentrum Schützi, Olten
Kulturzentrum Schützi, Olten

Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus