Pleine indexation et 1% d’augmentation pour tous

27.05.2010

Requête salariale 2011 de la CNPC à M. Merz

 

Le  21 avril, la Communauté de négociation du personnel de la Confédération (CNPC) – soit garaNto, l’APC, le SSP et l’AP Fedpol – a soumis au ministre du personnel ses revendications relatives au salaire et à la compensation du renchérissement pour 2011. Ci-après, les postulats principaux de la faîtière :

 

Compensation du renchérissement

Salaires : pour le 1er janvier 2011, la CNPC compte sur la compensation intégrale du coût de la vie sur tous les salaires selon l’évolution de l’indice des prix pour l’année en cours. Il est important que la Confédération donne un signal par son exemple, en garantissant pour le moins le pouvoir d’achat. Toute autre attitude ne serait pas comprise.

Rentes: cette année encore, la promesse réitérée depuis des années de l’indexation des rentes de Publica sur la vie chère n’est pas tenue. La caisse de pension n’étant guère en mesure de l’octroyer, il revient à l’employeur de prendre le relais. Comme l’année dernière, la CNPC propose un geste en conséquence sous la forme d’une prestation unique de 1000 francs, somme qui correspond peu ou prou à la compensation du renchérissement dont une rente moyenne a été privée.

Mais le 28 avril, le Conseil fédéral a décidé de ne pas accorder de compensation extraordinaire du renchérissement sur les rentes Publica. On comprend mal qu’avant de se prononcer le collège gouvernemental n’ait même pas attendu les entretiens salariaux préliminaires imminents entre les partenaires sociaux.

 

Augmentation de salaire réel

Pour 2011, la CNPC estime qu’une amélioration en termes réels de 1% constitue un postulat approprié et réaliste. À la faveur d’un faible taux de renchérissement par hasard à la date déterminante, l’accroissement de salaire réel des dernières années avoisine 2,8 %. Mais comparée à l’ancienne revendication de salaire réel émise par la faîtière du personnel fédéral de 3% d’ici à 2009, cette augmentation est encore trop basse. La perte de pouvoir d’achat supplémentaire provoquée par les augmentations de cotisations de Publica représente encore et toujours une lourde charge.

 

Entretien préalable du 27 mai

Le mémoire de la CNPC est censé servir au Conseil fédéral de base de discussion budgétaire et divulguer à temps les positions de négociation en vue des discussions entre interlocuteurs sociaux. Un entretien préalable aura lieu jeudi 27 mai sous l’égide du Comité de suivi des partenaires sociaux (CSPS). Outre la CNPC, le Comité de suivi comprend les représentants des autres associations du personnel fédéral.

RZ/OZ

Retour