Importants témoignages de l’histoire sociale suisse

26.11.2012

Exposition « Conflits et acquis sociaux au 20e siècle » à l’USS

 

Le 03.11.2012, toutes les Archives du pays ont ouvert leurs portes au public et exposé leurs trésors à l’occasion de la Journée suisse des Archives.

 

Procès-verbaux du Comité d’Olten, documents sur les grèves du début du 20e siècle, accord de paix du travail de 1937, discussions sur l’introduction des assurances sociales, luttes en cours contre la précarisation du travail : tels étaient les principaux thèmes évoqués par l’exposition que les archives de l’Union syndicale suisse (USS) ont présenté samedi 3 novembre 2012 dans leurs locaux à Bern à l’intention d’un vaste public.

 

Les archives de l’USS ont présenté leurs plus belles pièces pour une traversée éclair à travers les 100 dernières années de l’histoire sociale de la Suisse, à laquelle invitaient les documents rares sélectionnés par l’archiviste de l’USS, Dominique Moser-Brossy (cf. Tagesschau“, SF, 03.11.2012, 19h30, SF-Videoportal, allemand: www.videoportal.sf.tv).

 

E.A. (USS) / OZ


Les archives de l’USS

 

Mémoire et héritage des syndicats

 

Madame Dominique Moser-Brossy s’occupe depuis 1994 de la bibliothèque et des archives du secrétariat de l’Union syndicale suisse (USS) à Berne. Elle travaille à 50%. Pour la Journée nationale des archives, elle organise et structure à chaque fois les expositions et visites guidées des archives de l’USS.

 

OZ: Depuis quand les archives de l’USS participent-elles à la Journée nationale des archives ?

 

Dominique Moser-Brossy: Nous avons participé pour la troisième fois. En 2002, nous avions mis sur pied une exposition avec divers éléments et sans titre spécifique. En 2007, son titre était « Assurance-maternité 1904-2004 : de génération en génération – six secrétaires politiques de l’USS témoins de leur temps ». La première Journée nationale des archives a eu lieu en 1997. À cette époque, la bibliothèque revêtait encore plus d’importance pour nous. En outre, je travaillais depuis relativement peu de temps pour le compte de l’USS.

 

Les archives de l’USS participeront-elles également la prochaine fois ?

Les Archives fédérales qui représentent la Confédération sont implantées sur le côté droit du pont Monbijou et celles de l’USS du côté gauche de ce même pont. Toutefois, on doit simplement tenir compte de cette symbolique ! Sérieusement : je trouve enrichissant de prendre part à de telles manifestations. En effet, c’est une occasion unique de familiariser un large public avec l’importance des syndicats et de leurs réalisations, cela en dehors de l’environnement émotionnel de campagnes.

 

Les archives ont parfois la réputation d’être un luxe suranné. Quelle importance revêtent-elles encore dans la vie quotidienne ?

On ne saurait renoncer à des archives. En effet,  sans elles, il n’y aurait ni documents, ni histoire. À l`ère de l’électronique et de l’informatique, les archives sont moins poussiéreuses. Cependant, des systèmes d’archivage performants demeurent très coûteux.

 

Quelles sont les perles dissimulées dans les archives de l’USS ?

Il est difficile de répondre à cette question. Sautant littéralement aux yeux, on trouve quelques affiches. Au plan du contenu, un échange de lettres extraordinaire existe également. J’ai constaté en revanche que de nombreux visiteurs sont plus fortement fascinés par les grandes collections de journaux syndicaux du début du 20ème siècle que par de vieux manuscrits.

 

Oscar Zbinden (OZ)



Retour