Reprise du trafic voyageurs dans les aéroports par le Cgfr

À l’occasion des séances d’information de l’AFD au mois de juin de cette année, il fut communiqué aux réviseurs de douane concernés qu’un horizon-temps de quelque deux ans est prévu pour la mise en vigueur de la décision mentionnée ci-dessus du comité de direction de l’AFD.

Comme Garanto l’a appris entre-temps de la part de réviseurs concernés qui sont membres chez nous, des entretiens sur un retour au Cgfr ont déjà eu lieu avec d’anciens gardes-frontière plus jeunes. Il n’y a rien à objecter là-contre. Toutefois, des cas ont été portés à la connaissance de Garanto dans lesquels les personnes touchées se sont trouvées fortement mises sous pression pour prendre une décision à bref délai.

Garanto est d’avis que cette marche à suivre ne correspond pas aux intentions communiquées à l’occasion des séances d’information. Il ne saurait arriver également que cette décision soit mise en vigueur régionalement de manière différenciée.

Le groupe de projet partiel « Personnel et formation », au sein duquel Garanto est représenté par Robert Bucher (membre du CC), doit obtenir le plus de marge de manœuvre décisionnelle possible et avant tout suffisamment de temps pour des discussions et pour  peser les avantages et les inconvénients, afin de trouver la solution la meilleure possible pour toutes les personnes concernées.

Le 10 novembre 2016, les instances dirigeantes de Garanto ont communiqué par écrit ce qui précède au chef du personnel de l’AFD.

Retour

 


Ne pas avoir peur de l’évaluation du personnel ! Aide-mémoire

plus

GWK-Ausruestung_Rollatoren.pdf

Zukunft-GWK_Cgfr-futur_Futuro-Cgcf_GWK-Rollatoren.jpg